AccueilÉDITO

Au Nigeria, le festival Slay met les femmes africaines entrepreneures à l’honneur

Publié le

par Damilola Animashaun

Un réseau d’entrepreneures organise une journée de célébration de l’innovation africaine au féminin.

Selon la BBC, l’Afrique subsaharienne est la région du monde où le taux de femmes entrepreneures est le plus élevé. Mais, malgré leur dynamisme, elles ne représentent que 12,7 % des dirigeants en entreprise des douze pays concernés. Pour bousculer l’ordre établi, She Leads Africa (SLA) est une organisation qui donne un coup de pouce à toutes celles dont la créativité dynamise l’économie du continent.

Yasmin Belo-Osagie et Afua Osei sont toutes les deux Afro-Américaines. Nées respectivement à Boston et à Washington, elles se sont rencontrées au Nigeria en 2014. Ensemble, elles ont décidé de créer une plateforme en ligne qui met en relation les Africaines qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Lancé il y a deux ans, She Leads Africa comptabilise aujourd’hui plus de 30 000 membres, à qui l’organisation propose des conseils quotidiens, des formations et des événements.

Un des événements majeurs organisés par SLA, c’est Slay, un festival destiné à célébrer l’innovation, la culture, les nouvelles technologies et l’entrepreneuriat porté par les femmes africaines, lors d’une journée de conférences, de concerts et d’ateliers. En 2017, plus 1 500 femmes ont participé.

Fort de ce succès, le festival revient cette année le 17 février à Lagos au Nigeria, en partenariat avec Konbini. Une nouvelle occasion pour toutes les exposantes de dévoiler leurs projets, de se rencontrer les unes les autres et de promouvoir leurs actions. Et vu l’ambiance qu’il y avait l’année dernière, on aimerait bien y faire un tour.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :