AccueilÉDITO

Les Émirats veulent construire le prototype d’une "ville martienne" en plein désert

Publié le

par Jeanne Pouget

(© Dubai Media Center)

Le gouvernement émirati a commandé à l’un des architectes les plus renommés au monde la construction d’un prototype grandeur nature d’une ville pouvant abriter l’homme sur Mars… mais dans l’un de ses déserts.

© Dubai Media Center

Les Émirats arabes unis affichent une politique résolument tournée vers l’avenir. Le gouvernement vient en effet de commander au célèbre architecte danois Bjarke Ingels (notamment chargé d’imaginer les bâtiments du nouveau World Trade Center à New York) la construction d’une ville sur Mars.

Sauf que celle-ci prendra place directement dans le désert des Émirats, en taille réelle, de façon à anticiper la construction de sa réplique sur la planète rouge. Et à regarder les plans en 3D, on s’y croirait presque !

La plus grande simulation terrienne d’habitation sur Mars

Dans une série de tweets postés le 26 septembre dernier, le cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum, émir de Dubaï et vice-président des Émirats arabes unis a dévoilé les grandes lignes du projet "Mars Science City". Il s’agit de préparer dès à présent la conquête de Mars en s’appuyant sur la construction d’une ville grandeur nature qui servira de modèle pour simuler la vie sur la planète rouge de la façon la plus crédible possible.

© Dubai Media Center

Formée de dômes interconnectés, Mars Science City disposera de plusieurs laboratoires pour la nourriture, l’énergie, l’eau ou encore pour réaliser des tests d’agriculture et de sécurité, rapporte le communiqué de presse que s’est procuré le site Mashable. Cette cité prototype d’une superficie de 17,6 hectares sera en outre dotée d’un musée en trois dimensions à visée éducative. L’idée est donc de préparer la conquête de Mars mais aussi de se pencher sur les défis similaires auxquels nous sommes confrontés sur Terre.

"Les Émirats arabes unis sont un grand pays doté d’une vision et d’une compréhension des défis et des changements rapides auxquels notre monde est confronté", a déclaré le cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum.

(© Dubaï Media Center)

Les Émirats espèrent ainsi attirer les meilleurs scientifiques et ingénieurs nationaux et internationaux pour travailler sur ce projet estimé à 140 millions de dollars (environ 119 millions d’euros). Le financement de ce projet hors norme n’a en revanche pas été détaillé.

(© Dubaï Media Center)

Objectif mars 2117

La construction de cette "fausse ville martienne" dans le désert s’ancre dans le programme "mars 2117" annoncé en février dernier par le Premier ministre. Projet qui consiste, comme son nom l’indique, à conquérir la planète rouge d’ici les cent prochaines années et donc à y construire une ville.

Une ambition "à l’intention des jeunes générations" et "guidée par une passion pour la science et une connaissance humaine avancée" avait-il lancé en février dernier sur Twitter.

Oubliez donc Elon Musk et ses vols Space X prévus sur Mars dès 2022. Vous n’aurez peut-être pas besoin d’aller sur Mars pour voir Mars mais simplement de prendre un billet d’avion pour Dubaï avant de rejoindre le désert.

À voir aussi sur konbini :