AccueilÉDITO

Émirats Arabes Unis : la nomination d’une ministre du Bonheur ne fait pas sourire

Publié le

par Lydia Morrish

En nommant une ministre du Bonheur et une ministre de la Tolérance, les Émirats Arabes Unis se sont attirés nombre de remarques sarcastiques. 

Aussi étrange que cela puisse paraître, les Émirats Arabes Unis (ÉAU) viennent de nommer une ministre du Bonheur. L'État fédéral – composé, entre autres, de Dubaï et d'Abou Dhabi – a également créé un ministère de la Tolérance. Si l'initiative semble encourageante au premier abord, la nouvelle ne réjouit pas certains citoyens des Émirats.

L'émir de Dubaï, qui est aussi le Premier ministre des Émirats Arabes Unis, Mohammed ben Rachid Al Maktoum, a annoncé sur Twitter que ces postes avaient été créés dans le cadre d’un grand remaniement, qui voit notamment l'arrivée de cinq femmes. Selon lui, le but est de "mener une politique gouvernementale harmonieuse qui assure le bien commun et qui satisfait la société" et de "promouvoir la tolérance comme étant une valeur fondamentale de la société des ÉAU". 

Le problème, c’est que l'idée vient d’une nation connue pour ses violations des droits de l'homme et son implication dans les guerres de la région. Donc, comme on pouvait s'y attendre, les internautes n’ont pas très bien réagi.

Parmi les multiples remarques sarcastiques, un journaliste du New York Times, Ben Hubbard, a répondu aux tweets du Premier ministre en lui demandant : "Que faire si ce qui rend un citoyen heureux c’est de, par exemple, rejoindre les Frères musulmans ?" Sa petite pique fait référence aux nombreuses arrestations arbitraires de personnes accusées de sympathiser avec le groupe et torturées sans réelles preuves.

Comme le montre cette violente réaction en ligne, les internautes, dont de nombreux citoyens des ÉAU, ne semblent pas vraiment convaincus qu'une ministre du Bonheur puisse changer les choses dans un pays qui viole les droits de l’homme, torture les individus critiquant le gouvernement, restreint la liberté d’expression, et où les inégalités entre les hommes et les femmes sont aberrantes.

Certains interpellent le dirigeant pour lui renvoyer sa propre intolérance au visage. D’autres partagent des images de la guerre au Yémen menée par les ÉAU et l’Arabie Saoudite.

La ministre du Bonheur (et, certes, une ministre de la Tolérance) va avoir beaucoup, beaucoup, de travail à faire dans cette région. Car ce n'est pas en faisant la guerre dans les pays voisins que les ÉAU vont décrocher des sourires.

Traduction : "Le bonheur n’existe pas quand les dirigeants sont despotiques, surtout quand ils lâchent des bombes sur un Yémen heureux, comme vous."

Traduction : "Qui sème la tristesse au Yémen / Ne récolte pas le bonheur dans son pays."

Traduction : "Votre Excellence, vos exploits sont extraordinaires, vous ne pouvez pas apporter du bonheur à Dubaï quand vous soutenez la misère en Égypte, en Syrie et au Yémen. Prenez en considération cette remarque svp."

Traduit de l'anglais par Hélaine Lefrançois.

À voir aussi sur konbini :