AccueilÉDITO

Le grand projet de wifi universel d'Elon Musk se précise

Publié le

par Matthew Kirby

L'entrepreneur américain, qui veut aussi installer une colonie sur Mars, a apporté des précisions sur son futur système d'accès à Internet via des satellites.

SpaceX produit déjà des cargos spatiaux, comme ici le Dragon. (© Nasa/Flick/CC)

Qu’il s’agisse de vérifier les e-mails du boulot, de jeter un coup d’œil à Google Maps en vacances, ou de guetter le message d’un proche sur Facebook, Internet a pris une place toujours plus importante dans nos vies, jusqu’à devenir indispensable. Il y a pourtant encore des endroits dans le monde où il n’est pas accessible et où il faut bien vivre déconnecté. Mais ce ne sera peut-être bientôt plus le cas.

Elon Musk, le PDG des compagnies américaines Tesla et SpaceX, avait donc annoncé en 2015 sa volonté d’inonder la planète de haut débit en se servant de satellites en guise de plus grand modem de tous les temps. Dans un formulaire récemment adressé à la FCC, la Commission fédérale des communications américaine, l’entrepreneur et cofondateur de PayPal (qui veut également envoyer des gens sur Mars pour 2024) a sollicité l’autorisation d’envoyer 4 425 satellites dans l'espace.

Chaque satellite ferait environ la taille d’une Mini Cooper et serait en orbite à une altitude comprise entre 1 110 et 1 324 kilomètres. À cette hauteur, ils pourront chacun couvrir une zone de 2 120 kilomètres carrés, selon le magazine Science Alert. Le site Internet de SpaceX explique :

"Ce système est pensé pour fournir un large spectre de connexions haut débit et de services de communication à des visées aussi bien personnelles que commerciales, institutionnelles, gouvernementales ou professionnelles, et ce, partout dans le monde."

Un Internet 200 fois plus rapide

La vitesse de connexion disponible sera alors d’un giga par seconde, soit 200 fois plus rapide que la moyenne située à 5,1 mégas, et même que la fibre optique. Le constructeur aérospatial californien vise une première vague de 1 600 satellites, puis une deuxième de 2 825 à différentes altitudes.

Il y a actuellement 1 419 satellites actifs en orbite autour de la Terre – et 2 600 qui ne sont plus utilisés et flottent donc pour rien dans l’espace. Ce projet de SpaceX aboutirait donc à la plus grande constellation de satellites que notre planète n'ait jamais connue... et se révèlera peut-être un moyen pour Elon Musk  de mener une expérience qui l'aidera à travailler sur la diffusion d’Internet sur la planète rouge.

En attendant, comme nous le rappelle Numerama, d'autres grandes entreprises comme Facebook ou Airbus ont des projets similaires, que ce soit avec des satellites ou des drones. 

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :