Vidéo : plongez dans un week-end d'intégration qui dérape

"Un week-end d'intégration, un mort, 53 suspects, 80 caméras, 2 heures et 25 minutes d'images, 135 possibilité d'éditions". C'est à travers cette série de chiffres et de faits que se présente "Wei or Die" ("Wei" pour "Week-end d'intégration"), un objet vidéo difficilement identifiable qui plonge l'internaute dans un projet narratif interactif inspiré par les rituels d'inté organisés à la rentrée des universités et des grandes écoles.

Pour l'instant, un seul (troublant) trailer d'à peine trois minutes a été dévoilé alors que le projet, réalisé par Simon Bouisson et Olivier Demangel, va être soumis en avant-première aux Cross Video Days 2014.

Publicité

Wei or Die se rapproche de la réalité lorsqu'on fait une petite revue de presse des week-end d'inté qui ont fait parler ces dernières années. Il suffit de se rappeler d'un fameux week-end opéré dans l'école de l'INSEEC de Bordeaux pour en convenir. En 2011, un porte-parole du groupe de pirates Anonymous dévoilait, photographies à l'appui, un rituel qui avait soi-disant "dérapé".

Et pas plus tard que le 2 juin dernier, trois mois de prison ont été requis pour quatre anciens étudiants de la prestigieuse école de Dauphine. Mis en cause pour "des faits de bizutage et de violence aggravée", ces étudiants faisaient partie de la Jeune association pour la promotion des activités de Dauphine (Japad). Ils avaient fait subir un violent entretien à un jeune de 18 ans voulant intégrer l'association.

Par Louis Lepron, publié le 09/06/2014

Pour vous :