Contre les effets nocifs de l'alcool, le sport est la solution

Après une bonne cuite, pourquoi pas un footing ? Cela pourrait vous éviter un cancer selon une étude britannique.

© Pixabay/terimakasih0

Et c'est parti pour une nouvelle étude scientifique nous en apprenant plus sur les mystères de notre corps. Celle-ci arrive tout droit du Royaume-Uni, et a été publiée le jeudi 8 septembre dans la revue British Journal of Sports Medicine. Selon les chercheurs, pratiquer une activité physique régulière serait une façon de limiter les risques de décès liés à l'alcool.

Publicité

De 1994 à 2006, 36 370 hommes et femmes britanniques, âgés de plus de 40 ans, ont répondu aux questionnaires des chercheurs. Ils représentent tous les types de buveurs : de ceux qui ne boivent jamais aux consommateurs aux habitudes dangereuses. Les chercheurs ont d'abord établi avec leurs réponses que plus la consommation d'alcool augmente, plus le risque de mourir d'un cancer est grand.

Deux heures et demie de sport par semaine

Mais en prenant en compte le paramètre du sport dans leurs résultats, ils ont découvert que "le lien entre la consommation d'alcool et les risques de mortalité était atténué (toutes catégories confondues) ou presque supprimé (pour le cancer) chez les individus qui pratiquaient régulièrement une activité physique", d'après le résumé publié sur le site de la revue scientifique.

Pour les chercheurs, une activité physique régulière correspond aux recommandations gouvernementales français sur le sujet, soit 150 minutes par semaine selon l'Organisation mondiale de la santé. Le groupe de chercheurs relativise tout de même ses conclusions, arguant que certains paramètres n'ont pas été pris en compte, et que des changements dans la vie ou le comportement des sujets de l'étude pourraient expliquer autrement leur état de santé au moment de répondre aux questionnaires.

Publicité

Par Salomé Vincendon, publié le 09/09/2016

Copié

Pour vous :