Source © Zennie Abraham / Flickr

Edward Snowden, spectateur inattendu du débat de la primaire de la gauche

Ce mercredi 25 janvier, le dernier débat de la primaire de la gauche opposait Benoît Hamon et Manuel Valls. Regardé par plusieurs millions de téléspectateurs en France, le débat a aussi été suivi par de nombreux internautes. Parmi eux, on pouvait compter Edward Snowden, le célèbre lanceur d'alerte américain.

Source © Zennie Abraham / Flickr

Source © Zennie Abraham/Flickr

5,5 millions de téléspectateurs ont suivi le dernier débat de la primaire de la gauche sur TF1 et France 2 (alors qu'ils étaient 8,5 millions à suivre le dernier débat de la primaire de la droite qui avait opposé François Fillon à Alain Juppé). Sur les réseaux sociaux, les internautes faisaient, comme souvent, part de leurs impressions quant aux propos des candidats. Nous avons ainsi pu lire les tweets de journalistes et d'hommes politiques français mettant en exergue les temps forts du débat. Mais un internaute s'est fait davantage remarquer que les autres. Au cours du débat en effet, le lanceur d'alerte américain Edward Snowden, a retweeté à deux reprises des commentaires concernant le débat.

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Publicité

Edward Snowden parle parfaitement français, et, constatant l'engouement autour de ses retweets sur le débat, il a rappelé qu'il avait vécu à Genève et qu'il était donc francophone. L'ex-agent de la CIA avait en effet été en poste dans la ville suisse de 2007 à 2009.

Publicité

Mais ce n'est pas uniquement son amour pour la langue française qui a poussé le lanceur d'alerte a être particulièrement attentif au dernier débat entre les candidats socialistes, ni à suivre de près cette primaire de la gauche. Exilé en Russie après avoir révélé en 2013 l'existence de programmes de surveillance secrets de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden a plusieurs fois fait part de sa volonté de trouver asile ailleurs, et ce, bien que la Russie ne cesse de prolonger son permis de séjour.

Il y a quelques mois, Edward Snowden s'était moqué de François Hollande sur Twitter, alors que celui-ci déclarait vouloir défendre les lanceurs d'alerte. Avec un simple mot, Snowden avait alors rappelé au président français que ce dernier n'avait rien fait pour défendre sa cause.

Contrairement à Manuel Valls, Benoît Hamon a clairement indiqué qu'il était favorable à l'accueil d'Edward Snowden en France s'il était élu président. Manuel Valls resterait lui réticent à cette idée.

On comprend donc mieux pourquoi Edward Snowden a retweeté à plusieurs reprises des piques lancées à l'encontre de Manuel Valls au cours du débat qui l'opposait à Benoît Hamon.

Par Cyrielle Bedu, publié le 26/01/2017

Copié

Pour vous :