Un shop d'ecstasy ouvre à Amsterdam

À Amsterdam, la drogue serait-elle banalisée au point d'acheter de l'ecstasy comme on achète des pâtes ? Malgré l'ouverture d'un shop spécialisé, rien n'est moins sûr.

Ecstasy-pills

Un shop d'ecstasy ouvrirait ce lundi 18 mai à Amsterdam

Ce lundi 18 mai, la capitale des Pays-Bas inaugurera un magasin bien singulier. À l'instar des coffee shops légaux dans le pays, la nouvelle boutique très médiatisée proposerait à la vente des pilules d'ecstasy. Cependant, rien n'autoriserait ce commerce puisque le pays interdit toujours formellement la consommation de cette drogue qui circule pourtant très largement.

Publicité

C'est d'ailleurs ce trafic souterrain qui justifie l'initiative de ce coffee shop d'un nouveau genre. Sensibiliser les parlementaires aux conséquences de l'interdiction pure et simple de l'ecstasy en serait le but premier. Alors que la loi est aujourd'hui clairement opposée à la consommation et à la vente du produit, la drogue ne cesse de faire des victimes dans le pays. Mauvaise qualité, surconsommation, les raisons du danger sont multiples.

Un message politique

Malgré l'interdiction, qui n'est toujours pas levée, le magasin serait parfaitement légal. Et pour cause, si le nom racoleur peut laisser croire à une nouvelle plateforme légale de l'ecstasy, seuls des placebos circuleront à l'intérieur. De quoi décevoir les festivaliers, qui selon une étude, en sont de gros consommateurs.

Un projet audacieux au cœur d'un plan de communication politique des Young Democrats qui l'est tout autant. Le parti centriste néerlandais veut ainsi mettre les parlementaires face à une réalité avérée, celle de la consommation illégale des mineurs. Plus de 500 000 néerlandais aurait déjà goûté au plaisir chimique et c'est ceux-là même que les instigateurs du projet chercheraient à éduquer dans leur consommation.

Publicité

Cependant, si l'ecstasy shop semble avoir attiré l'attention des médias à travers le monde, la proposition qu'il sous-tend est encore bien loin d'être adoptée. Quand l'Europe est encore réticente à la légalisation de la weed, il est encore très difficile d'imaginer la légalisation de cette drogue classée parmi les drogues dures.

Par Aline Cantos, publié le 18/05/2015

Copié

Pour vous :