AccueilÉDITO

Dupont-Aignan souhaite élaborer un "programme commun" avec Le Pen et Wauquiez

Publié le

par Astrid Van Laer

Lors de son passage dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, le jeudi 14 septembre, le leader de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a tendu la main à Laurent Wauquiez et Marine Le Pen, déclarant souhaiter un "programme commun" à leurs trois mouvances de droite, afin de créer un "électrochoc".

Nicolas Dupont-Aignan était l'invité de Bourdin direct sur RMC et BFMTV, le jeudi 14 septembre. Interrogé par le journaliste Jean-Jacques Bourdin au sujet des mois à venir, le leader de Debout la France a confirmé son envie de se rapprocher de deux autres leaders de la droite : Marine Le Pen, présidente du FN et Laurent Wauquiez, qui a annoncé sa candidature à la présidence des Républicains début septembre.

Après avoir évoqué un "duo infernal" composé de MM. Mélenchon et Macron, l'ex-candidat de Debout la France lors de l'élection présidentielle a expliqué qu'il proposait de constituer un "programme commun". Une intention dont il avait déjà fait part il y a quelques mois, déclarant :

"Je souhaite dialoguer avec monsieur Wauquiez, avec monsieur Mariani, avec tous ceux des Républicains qui ne vont pas à la soupe avec monsieur Macron. Je souhaite dialoguer avec monsieur Philippot, avec d’autres au Front national, je souhaite qu’on enlève les défauts du Front national et les défauts des Républicains, je souhaite qu’on donne une espérance à ces millions de Français qui ne veulent pas de la politique de monsieur Macron et qui ont vu une opposition s’évanouir ou se diviser."

"Si l'on continue à faire la même chose, eh bien on disparaîtra"

Nicolas Dupont-Aignan a donc tendu la main aux deux ténors de droite, se comparant à Jean-Luc Mélenchon qui a "recomposé" l'opposition de gauche à Macron. Il propose ainsi de recomposer à son tour la droite :

"Si Marine Le Pen repart dans sa roue, pour faire le nouveau Front National, qui sera exactement le même, si monsieur Wauquiez veut faire du Sarkozy sans la moitié des LR qui sont partis chez Macron et si moi je continue à faire la même chose, eh bien on disparaîtra.

C'est-à-dire les patriotes républicains, ceux qui aiment la France, qui veulent un programme de redressement national, disparaîtront."

Nicolas Dupont-Aignan a précisé qu'il ferait part de son souhait à ses militants, lors de l'université de rentrée de Debout la France, les 16 et 17 septembre prochains.

À lire -> Breaking news : Nicolas Dupont-Aignan assure ne s’être "jamais rallié au FN"

À voir aussi sur konbini :