AccueilÉDITO

Pas de droits d'auteur pour le singe qui a pris ce selfie

Publié le

par Inès Bouchareb

Un juge fédéral américain a tranché : le macaque ayant pris ce selfie ne bénéficie d'aucun droit d'auteur sur son cliché.

Le selfie de Naruto, macaque de l'île de Sulawesi (Indonésie). 

En 2015, Peta, l'association de défense des droits des animaux, avait engagé des poursuites judiciaires à l'encontre du photographe animalier David Slater et de la compagnie d'édition en ligne Blurb, afin de "rendre" à Naruto, macaque âgé de 6 ans, les droits d'auteur du selfie que l'animal avait pris avec l'appareil photo de David, en 2011, en Indonésie.

Mercredi 6 janvier 2016, soit près de cinq ans après cet instant volé, le juge William Orrick a estimé que le primate n'était pas détenteur des droits d'auteur de son autoportrait : "bien que le Congrès américain et le Président peuvent accorder aux animaux la même protection juridique qu'aux êtres humains, rien n'indique que cela s'étend au Copyright Act (texte statuant des lois sur les droits d'auteur, ndlr)".

David Slater, le photographe attaqué par Peta, soutenait lors de son procès que la photo était libre de droits, puisque prise par un animal, rapporte Associated Press... L'association de défense des animaux, elle, plaidait pour que les droits d'auteur reviennent à Naruto, assurant que tous les bénéfices tirés de cette photo seraient redistribués au singe ainsi qu'aux autres macaques peuplant cette réserve de l'île de Sulawesi. Cette défaite, Peta la considère comme une victoire, ainsi que l'explique Jeff Kerr, l'avocat de l'association :

"Malgré cet échec, nous avons marqué l'histoire de la justice aujourd'hui, puisqu'on nous avons pu plaider face à une cour fédérale. Ce procès nous a aussi permis de mettre en lumière l'hypocrisie de ceux qui exploitent les animaux à des fins lucratives."

À voir aussi sur konbini :