AccueilÉDITO

Donald Trump proclame le jour de son investiture "Journée nationale de dévotion patriotique"

Publié le

par Evan Glazman

WASHINGTON DC, JANUARY 20: Newly sworn in President Donald Trump, right, salutes the Coast Guard marching in formation during the Inaugural parade. His wife Melania, left, and son Barron share a front row seat in the reviewing stand in front of the White House in Washington DC, January 20 2017. (Photo by John McDonnell / The Washington Post via Getty Images)

Le nouveau président impose le ton de son mandat avec ce décret officiel.

Durant l'investiture de Donald Trump, le 20 janvier 2017. (© John McDonnell/The Washington Post via Getty Images)

Au pouvoir depuis même pas une une semaine, le nouveau président des États-Unis ne chôme pas : il a déjà entériné le retrait du pays de l’Accord de partenariat transpacifique, annoncé l’instauration imminente d’une interdiction du territoire aux réfugiés, relancé le projet controversé d’oléoduc en Dakota du nord et signé son premier décret anti-IVG.

Poursuivant sur sa lancée, il a déclaré que le 20 janvier 2017, date anniversaire de son investiture, serait désormais célébré comme la "Journée nationale de la dévotion patriotique". Une motion officielle, publiée au registre fédéral, stipule qu’elle a pour but de :

"Renforcer les liens qui nous lient les uns aux autres et à notre pays, et réaffirmer les devoir du gouvernement envers le peuple. Une nouvelle fierté nationale anime l’âme de l’Amérique et inspire son cœur. Nous sommes un peuple, uni par une destinée et un but communs."

Un texte qui n’est pas sans faire écho à des initiatives prises par Kim Jong-un, le leader de la Corée du Nord, ainsi que le souligne le journal  The Guardian. Précisons tout de même que ce n’est pas la première fois qu'un président des États-Unis baptise l’anniversaire de son investiture avec un slogan inspiré. Barack Obama lui-même a désigné la sienne de 2009 comme étant la Journée nationale du renouveau et de la réconciliation. Le ton choisi par Donald Trump est cependant bien différent.

Cette annonce nouvelle a suscité de nombreuses réactions sur Twitter. Eric Swalwell, élu démocrate de la Californie à la Chambre des représentants, a par exemple relevé que la Marche des femmes du samedi 21 janvier lui semblait plus représentative de la dévotion patriotique que l’investiture présidentielle de la veille :

Traduction : "Je suis assez sûr d’avoir vu des millions d’Américains exprimer leur dévotion patriotique… mais c’était samedi…"

Entre le patriotisme obligatoire et les mensonges à la presse, ce mandat commence fort.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :