Docu : du skate en RDA avec "This Ain't California"

Le documentaire "This Ain't California" diffusé sur Arte retrace l'arrivée du phénomène skateboard en Allemagne de l'Est en s'intéressant à la trajectoire de ses premiers adeptes.

Loin de la Californie, premier berceau de la culture skate à partir des années 1950, Arte revient sur un épisode méconnu de ce sport de glisse bientôt contre-culture majeure de la seconde moitié du XXème siècle.

Publicité

Ainsi au début des années 1980, en Allemagne de l'Est, une bande de gamins habitant les faubourgs de Magdebourg (ville située à une centaine de kilomètre à l'ouest de Berlin) découvre le skateboard. Ils y trouvent bientôt un exutoire mais également une manière logique d'appréhender un environnement urbain fait de béton.

Malgré la carrière sportive à laquelle il se destinait, Denis rejoint rapidement ses amis partis à Berlin

Et là où la "grande histoire" rencontre l'anecdotique réside dans la peinture du parcours de cette bande de précurseurs. Denis, membre de l'équipe plus connue au cours des années suivantes comme les "skateurs d'Alexanderplatz" (célèbre place de Berlin), vient de décéder. L'enterrement est alors l'occasion pour les anciens amis de se retrouver et d'évoquer cette période faste.

Publicité

Plus qu'un documentaire "décentrant" l'histoire du skateboard de sa genèse américaine, il permet également de constater les différentes portes d'entrée de cette culture émergente en Europe au début des années 1980. On y apprend notamment que loin des standards californiens, c'est dans une série tchèque que ces skateurs pas comme les autres ont eu vent de ce nouveau phénomène.

Il réside également en une formidable collection d'archives, propriété des différents acteurs, shootée à la Super 8. La réalisation donne également à voir plusieurs interviews des protagonistes, expliquant tant leur vue sur ce qu'est le skateboard aujourd'hui que leur souvenir de cette période pionnière.

Par Tomas Statius, publié le 23/02/2017