Docu : comment les Brésiliennes luttent contre les diktats de la beauté

Dans cette seconde saison de la série documentaire Beyond Beauty, i-D et Grace Neutral partent à la rencontre de Brésiliennes qui, chacune à leur façon, célèbrent la diversité de la beauté féminine.

Dans les favelas de Sao Paulo, l'Afro Hair Mouvement défend l'identité noire (© i-D/Capture d'écran YouTube).

Dans les favelas de São Paulo, l'Afro Hair Movement réaffirme l'identité noire. (© i-D/Capture d'écran YouTube).

En mai dernier, i-D nous entraînait dans un voyage frénétique au cœur de Séoul, capitale de la Corée du Sud, guidé par l'activiste et tatoueuse anglaise Grace Neutral. Cette immersion au pays de la K-pop, où la chirurgie esthétique est reine mais le tatouage criminel, constituait la première saison de Beyond Beauty, une série documentaire qui vise à explorer la notion de beauté à travers le monde, et à remettre en question les standards esthétiques imposés aux femmes.

Publicité

Pour la seconde saison de ce programme, Grace Neutral nous emmène au Brésil, une destination largement fantasmée pour ses plages de sable fin mais aussi pour ses femmes, réputées pour avoir une plastique de rêve. Et, dans une société où les Gisele Bündchen, Adriana Lima et autre Alessandra Ambrosio ont été élevées au rang d'idéal, il est parfois difficile pour une jeune femme de s'accepter, d'affirmer sa singularité.

Alors, pour prouver que la beauté n'est pas nécessairement celle que l'on trouve placardée en une des magazines, Grace Neutral est allée à la rencontre de Brésiliennes qui ont eu le courage d'imposer et d'exposer leur identité aux yeux de cette société souvent sexiste.

On y découvre Priscila et Thays, propriétaires du salon de tatouage féminin Sampa Tattoo, dont les crânes rasés font beaucoup parler ; l'actrice et mannequin afro-brésilienne Nayara Justino, destituée de son statut de reine de la télé à cause d'internautes racistes ; ou encore Lay, une rappeuse dont les paroles dénoncent le harcèlement sexuel dont sont largement victimes les Brésiliennes. Autant d'histoires fascinantes et bouleversantes qui rappellent combien le combat féministe est loin d'être terminé.

Publicité

 À lire -> Vidéo : immersion en Corée du Sud, où tatouer est considéré comme un crime

Par Naomi Clément, publié le 14/10/2016

Pour vous :