AccueilÉDITO

Pour sa nouvelle campagne, Diesel prend le Web et Pornhub d'assaut

Publié le

par Naomi Clément

Pour la compagne publicitaire de sa collection printemps-été 2016, la marque utilise les codes de nos applications préférées, et s'immisce sur l'un des sites les plus visités au monde. Une tactique gagnante ?

Capture d'écran de la vidéo pour la campagne printemps-été 2016 de Diesel (© Diesel).

Les publicitaires et autres communicants le savent bien : pour attirer les jeunes consommateurs dans leurs filets dorés, il faut désormais compter sur les tout-puissants réseaux sociaux. Depuis quelques mois donc, de plus en plus de réclames s'immiscent dans nos timelines, de Twitter à Instagram en passant par Tinder. Gênantes dans un premier temps (qui n'a jamais été excédé de se voir "suggérer" la paire d'Air Max 95 consultée deux minutes plus tôt sur Asos ?), ces publicités font aujourd'hui partie de notre paysage digital.

Parmi les grands adeptes de cette méthode de communication, on peut citer le géant Pizza Hut, des films comme Ex Machina ou Un illustre Inconnu, mais aussi Diesel. Nicola Formichetti, le directeur artistique de la marque italienne, fut d'ailleurs l'un des tout premiers à utiliser les hashtags dans ses campagnes, et lançait même des castings en ligne via Twitter et Instagram cet été.

Pour mettre en avant sa collection printemps-été 2016, il a créé une campagne entièrement pensée sur la culture Internet. Intitulée #DECODED, et entamée avec la saison automne-hiver 2015, cette opération publicitaire multiplie les références à Twitter, Snapchat, et autres applications de rencontre. La vidéo de cette campagne, pop et colorée, intègre ainsi emojis, selfies et swipping – le geste qui consiste à balayer l'écran pour faire défiler de nouvelles conquêtes potentielles sur Tinder ou Grindr.

Dans une interview accordée à Dazed Magazine, Nicola Formichetti décryptait :

"J'ai eu envie de décoder l'idée de la culture digitale, la façon dont nous sommes connectés. Les emojis sont notre nouveau langage, c'est comme ça que nous communiquons à présent.

Nous continuons à faire de la publicité sur les panneaux d'affichage et dans les magazines, car c'est très important ; mais de plus en plus, nous devons faire de la pub là où les gens vont, c'est-à-dire sur les téléphones, les iPad, les écrans, les sites."

À la conquête du porno

Loin de se satisfaire des seuls réseaux sociaux, la marque s'apprête également à débarquer sur le géant du porno en ligne Pornhub. Toujours dans son entretien avec Dazed Magazine, Nicola Formichetti poursuivait :

"Je crois que nous sommes la première marque à collaborer avec Pornhub. Chez Diesel, nous voulons parler de choses qui ne sont pas abordées par tout le monde. La sexualité est toujours un tabou dans notre monde actuel [...]

Nous allons tous sur des sites comme Pornhub. Donc avant de commencer à vous branler, vous pouvez jeter un œil à notre dernier pantalon ou à nos nouvelles chaussures, et juste rire ! C'est drôle."

La campagne printemps-été 2016 de Diesel (© Diesel).

Si "drôle" semble effectivement être le terme approprié pour décrire la nouvelle tactique de Diesel, "gagnante" pourrait tout aussi bien l'être : en s'affichant sur le leader mondial du porno, le label italien pourrait toucher une population beaucoup plus large qu'auparavant, puisque Pornhub s'avère être le 64e site le plus visité au monde.

À voir aussi sur konbini :