AccueilÉDITO

Diandra Forrest est la première égérie albinos d’une campagne de beauté

Publié le

par Kimberly B. Johnson

La mannequin albinos Diandra Forrest devient le visage de la marque de cosmétiques inclusive Wet n Wild.

Depuis quelque temps, l’inclusivité est devenu le maître mot de beaucoup d’acteurs de l’industrie de la mode – et c’est tant mieux. Comme l’a fait la marque Fenty Beauty, développée par Rihanna, et conçue pour 40 nuances de couleur de peau, il s’agit de ne plus laisser personne de côté dans ce marché globalisé et compétitif.

C’est ici qu’entre Diandra Forrest, une mannequin albinos dont la carrière est en pleine ascension : après de nombreuses couv et pages mode pour des magazines prestigieux, une campagne pour Calvin Klein ou encore un clip de Beyoncé, elle est désormais le visage de la marque de cosmétiques inclusive Wet n Wild.

Celle-ci l’a choisie pour devenir le visage de sa prochaine campagne, faisant d’elle la première mannequin albinos à représenter une marque de beauté, comme l’indique Refinery29. L’albinisme est un trouble génétique rare qui se caractérise par une production faible ou inexistante de mélanine. Elle affecte en moyenne une personne sur 18 000 à 20 000 aux États-Unis.

Pour Diandra Forrest, qui est née à New York, cette collaboration avec une marque de cosmétiques n’a de sens que parce que les membres de sa famille sont de "toutes les nuances, du plus clair au plus foncé", et que tous les teints de peau doivent être représentés.

Depuis qu’elle est jeune, elle veut participer à l’acceptation de l’albinisme par les nouvelles générations, après s’être longtemps sentie seule. Les mannequins albinos étant souvent présentés comme mystiques et intrigants, Diandra a toujours souhaité de son côté que son image reste simple et sa beauté, naturelle.

Comme elle le raconte à Refinery29, son but est "de 'normaliser' l’albinisme. C’est ce que j’ai toujours voulu faire pour moi et pour les jeunes filles qui grandissent". La mannequin de 27 ans réalise aujourd’hui son souhait le plus profond, en participant à une campagne prestigieuse qui la considère avant tout comme une femme, et non comme une femme albinos. Gloire à Diandra et à Wet n Wild !

À lire -> Alexa, une poupée pour déconstruire les préjugés sur les personnes albinos

À voir aussi sur konbini :