AccueilÉDITO

Les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo seront quasiment paritaires

Publié le

par Mélissa Perraudeau

@https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Finale800mFemininJO2012.JPG

Les prochains Jeux olympiques, qui devraient se tenir à Tokyo en 2020, vont compter deux fois plus d’épreuves mixtes qu’en 2016, pour une participation des femmes record — et quasiment paritaire. 

Ce vendredi 9 juin, le Comité international olympique (CIO) a validé le programme des Jeux olympiques 2020. Cette édition, qui se tiendra à Tokyo, mettra l’accent sur la parité hommes/femmes avec deux fois plus d’épreuves mixtes qu’aux JO de Rio en 2016. Il y en aura dix-huit épreuves, soit un nombre jamais atteint. Elles compteront un triathlon, une épreuve en équipes mixtes de judo, une en tennis de table, en tir à l’arc, un relais en athlétisme et un en nages…

Deux nouveaux sports paritaires avaient été introduits à Rio, le rugby et le golf hommes et femmes, mais la mesure n’était pas aussi efficace. D’autant plus que pour être le plus égalitaires possibles, à Tokyo des épreuves masculines en boxe, canoë ou encore en tir deviendront féminines.

"La plus forte participation d’athlètes féminines de l’histoire olympique"

Quatre nouvelles Fédérations internationales proposeront pour la première fois un nombre identique d’épreuves masculines et féminines en aviron, canoë, haltérophilie et tir. En tout, six Fédérations internationales permettront, également pour la première fois, un équilibre hommes-femmes en aviron, canoë, haltérophilie, judo, tir et voile. Ce sera aussi le cas en BMX race, mountain bike et lutte libre. Le taux de participation des femmes devrait ainsi être record : 48,8 % selon les estimations du CIO, soit "la plus forte participation d’athlètes féminines de l’histoire olympique" et une parité presque totale.

D’après France Info, la présidente de la Fédération internationale de triathlon, Marisol Casado, considère ces changements comme "un excellent signe en direction de la parité hommes/femmes". Une volonté clairement énoncée par le directeur des sports du CIO, Kit McConnell, qui a déclaré :

"Nous faisons réellement un grand pas en avant vers l’égalité hommes - femmes à travers un programme qui marque également notre rapprochement vers des sports jeunes et urbains."

Des JO qui se veulent plus jeunes et plus verts

Dans cette optique de rajeunissement, les JO de Tokyo accueilleront de nouvelles épreuves comme le basketball trois contre trois et du BMX freestyle — en plus des cinq nouvelles disciplines qui avaient déjà été annoncées (le karaté, le surf, l’escalade, le skateboard et le baseball/softball). Les JO de 2020 auront donc 321 épreuves, contre 306 à Rio et 302 à Londres. Le nombre d’athlètes, lui, est pourtant à la baisse avec 285 sportifs en moins par rapport à la dernière édition : le CIO explique vouloir ainsi réduire "l’empreinte des jeux sur l’environnement".

À voir aussi sur konbini :