La maison de 13m2 de Joel Weber (Crédits photo: profil Facebook de Joel Weber)

Pour vivre sans dettes, cet étudiant s'est fabriqué une maison écolo

Un américain de 25 ans a trouvé une solution pour éviter de vivre complètement endetté : il s'est fabriqué une tiny house, une petite maison de 13,5 mètres carrés.

tiny house 1

La maisonette de Joel Weber (Crédits photo : Facebook)

Être propriétaire à 25 ans sans venir d'un milieu particulièrement aisé et sans avoir de dettes n'est techniquement plus de l'ordre de l'utopie, si vous êtes prêts à vivre dans une caravane de 13 mètres carrés et que vous avez quand même accumulé un peu de pécules. C'est ce qu'a fait Joel Weber, qui s'est fabriqué sa propre petite maisonnette, principalement constituée de matériaux recyclés ou récupérés, pour un coût estimé à 20 000 dollars.

Publicité

Joel Weber est un étudiant de l'université du Texas à Austin. Après un voyage en 2012 au Nicaragua où il vécut dans des petites communautés vivant sur des plages, il décida lui aussi de vivre plus simplement et sans avoir à se soucier de l'argent. Ce dernier s'exprime ainsi pour le Huffington Post :

Je pense qu'avoir une vie simple m'a toujours attiré. On oublie souvent ce dont on a réellement besoin. Je préférerais être heureux et ne pas avoir de dettes, ne pas être coincé et passer ma vie à payer pour un mode de vie qui ne me rend même pas heureux.

Demandant l'aide de sa famille et de ses amis, il se lança donc dans son projet de maison caravane format chambre de bonne à l'aménagement optimisé. Avec les 20 000 dollars qu'il avait réussi à mettre de côté depuis quelques années, le chantier commença en août 2014, pour se terminer il y a quelques jours.

Publicité

Un meuble/escalier qui permet d'accéder au lit sur la mezzanine (Crédits photo: Facebook)

Un meuble/ escalier qui permet d'accéder au lit sur la mezzanine (Crédits photo: Facebook)

Le "Tiny House Mouvement"

Derrière cette bonne idée, un mouvement qui a commencé à se développer fin 2013, qu'on appelle des "tiny houses". Le principe : se construire des petites baraques d'une quarantaine de mètres carrés, avec panneau solaire et récupération d'eaux usées, afin de mélanger écologie et économie. Celle de Joel Weber, avec ses 13 mètres carrés, est donc particulièrement petite comparée aux autres.

Les tiny houses commencent timidement à s'exporter outre-Atlantique, comme en France. Là où certains y voient un moyen peu couteux de donner un toit aux sans domicile fixe, d'autre préfèrent en faire un sujet d'émission façon Déco. Pour Joel Weber, ce n'est pas qu'une mode.

Publicité

Ces petites maisons sont un mouvement, un mouvement qui va durer, ce n'est pas qu'une tendance. Je pense vraiment qu'il s'agit de la manière dont nous allons vivre dans le futur.

L'entrée de la baraque de Joel Weber (Crédits photo: Facebook)

L'entrée de la baraque de Joel Weber (Crédits photo: Facebook)

Par Arthur Cios, publié le 06/07/2015

Copié

Pour vous :