AccueilÉDITO

Burkini ou téton à l'air, ce dessin dit tout des critiques permanentes faites aux femmes

Publié le

par Salomé Vincendon

Trop habillée, trop dénudée... la femme sera toujours critiquée, et l'image La Loterie de l'indécence l'explique de façon limpide.

En réaction à la polémique provoquée par l'interdiction du port du burkini sur certaines plages françaises, la dessinatrice qui se fait appeler la Sauvage Jaune sur Twitter a publié un dessin sur le réseau social qui a rencontré un vif succès depuis le 16 août.

Intitulée "La Loterie de l'indécence", l'illustration représente une femme coupée en deux, la moitié droite étant dénudée et maquillée, l'autre couverte, seul son visage étant visible. Tout autour, des remarques ciblées sur certaines parties du corps. Jupe trop courte ? "T'étonne pas si tu te fais violer." Un foulard ? "Tu es soumise", forcément.

L'image a  été retweetée plus de 6 000 fois et reprise un peu partout sur les réseaux sociaux. Son succès est certainement dû au fait qu'elle parle aux gens, notamment aux femmes qui connaissent par cœur (et c'est bien triste), ces remarques sur leur physique.

La critique facile que l'on retrouve dans les commentaires est que la Sauvage Jaune n'a illustré que des extrêmes, qu'elle ne représente pas la femme "normale" qui, par exemple, ne se ballade pas torse nu (parce que contrairement aux hommes elle ne peut pas, hein). Il faudrait donc que les femmes restent dans une sorte d'entre-deux, réussissent à équilibrer ces deux parties pour peut-être espérer que les remarques et les stéréotypes s'arrêtent ? On adore.

L'auteure n'a pas voulu révéler son nom et sa profession aux médias mais, sur son compte, elle avoue être surprise du succès inattendu de son croquis. Elle n'a d'ailleurs même pas pris la peine de le signer.

À voir aussi sur konbini :