featuredImage

Des lance-flammes "anti-pervers" sont proposés aux femmes sur le Web chinois

Recevoir des avances bizarres d’un mec flippant ? Une épreuve à laquelle toutes les femmes ont déjà été confrontées. Mais en Chine, pour faire face à ce genre de situation, des vendeurs ont eu une idée lumineuse. Littéralement.

(© Ebuy7)

Le Telegraph nous informe que des boutiques chinoises online vendent des lance-flammes de poche, en les présentant comme des armes "anti-pervers". Assez petits pour tenir dans un sac à main, les différents modèles (de 15 à 45 euros) vont du briquet à l’arme permettant de cracher des flammes de 50 cm à une température atteignant les 1 800 degrés. D’après l’un des vendeurs, celle-ci pourrait "brûler ou défigurer l’assaillant", mais un autre vendeur indique au Beijing Youth Daily que si l’objet "peut laisser une cicatrice permanente, il s’agit d’une arme non létale, parfaitement légale".

Le journal chinois explique que celle-ci a connu un pic de popularité après une vague de peur concernant le harcèlement sexuel au début de l’été, "certains magasins en écoulant plus de 300 en un mois". D’après un rapport de 2009, 80 % des Chinoises avaient en effet été harcelées au cours de leur vie professionnelle. Le harcèlement et les violences sexuelles sont répandus sur les lieux de travail, et plus particulièrement dans les métiers industriels à bas salaire, où les incidents sont peu reportés et poursuivis.

La police chinoise a mis en garde contre la dangerosité de tels appareils et déconseille aux citoyens de les utiliser. Il est également interdit d’envoyer un lance-flammes aux clients par la poste.

(Photo: Ebuy7)

(© Ebuy7)

Traduit de l'anglais

À lire -> Générales et pop stars : les femmes de l’armée chinoise

Par Arenike Adebajo, publié le 19/07/2017