AccueilÉDITO

"Dès demain" : le nouveau mouvement politique lancé par 200 personnalités dont Taubira, Hidalgo et Aubry

Publié le

par Astrid Van Laer

Mercredi 10 mai, une tribune publiée dans le journal Le Monde et cosignée par plus de 200 personnalités annonçait la création d’un nouveau mouvement politique, intitulé Dès demain.

Mercredi 10 mai, plus de 200 personnalités, parmi lesquelles la maire de Paris Anne Hidalgo, Martine Aubry, maire de Lille, Christiane Taubira, l’ancienne garde des Sceaux, le photographe Yann Arthus-Bertrand, mais également l’ex-ministre de la Justice Marylise Lebranchu, le chanteur Jacques Higelin et l’humoriste Christophe Alévêque, ont annoncé dans Le Monde la création d’un nouveau mouvement qu’ils décrivent comme étant un "grand mouvement d’innovation pour une démocratie européenne, écologique et sociale".

Selon le texte, il ne s’agit pas là d’un nouveau parti politique, mais d’un moyen de s'"émanciper des vieux carcans d’hier et des débats strictement internes aux appareils politiques". Si l’on ne sait pas encore vraiment quelle forme prendra cette initiative, la tribune évoque une "révolution pacifique", ouverte "à tous les humanistes qui croient encore en l’action, à tous les démocrates prêts à s’engager pour la justice sociale, à tous les républicains qui aiment et revendiquent leur devise" et insiste sur la volonté de réconcilier le local et le global.

Les signataires placent comme défi principal la défense de l’écologie mais évoquent également la lutte contre les inégalités, pour la démocratie et en faveur d’une "République sociale et laïque". En outre, la tribune précise :

"Il s’agit donc de libérer notre avenir français et européen de la catastrophe environnementale, de la casse sociale, de la faillite démocratique, de l’abandon des valeurs républicaines, ces quatre fatalités n’en formant qu’une contre laquelle nous luttons en faisant émerger en permanence des réponses nouvelles. Ces réponses sont aussi réelles et vivantes que les sociétés qui les ­découvrent. Et notre rôle consiste à leur donner du champ, des moyens, de l’ampleur."

Anne Hidalgo a indiqué dans une publication sur son compte Twitter vouloir "refonder la politique" grâce à cette démarche. Une ambition qui semble se rapprocher de celle de Benoît Hamon. En effet, plus tôt dans la journée, le candidat défait du Parti socialiste à l’élection présidentielle annonçait lui aussi la création d’un nouveau mouvement, qu’il lancera en juillet prochain, une fois les législatives passées.

À voir aussi sur konbini :