Australie : des chercheurs mettent au point le préservatif du futur

Une équipe de chercheurs est en train de développer un préservatif nouvelle génération pour encourager son utilisation.

Serait-on sur le point de toucher du doigt la contraception masculine idéale ? C'est ce que promettent des scientifiques de l'Université de Wollongong, en Australie, qui développent depuis neuf mois "le préservatif du futur". Comme le rapporte Dazedil ne serait plus, comme la plupart, fabriqué en latex mais composé à 95% d'un hydrogel biodégradable et ultra-résistant.

La promesse ? Des sensations nettement améliorées grâce à ce nouveau matériau effet "seconde peau", qui épouse parfaitement les formes de la verge. Mais ce n'est pas tout. Ce préservatif nouvelle génération serait capable de s'auto lubrifier ainsi que de diffuser du Viagra.

Publicité

"Remplacer complètement le latex"

Publicité

Le chercheur Robert Gorkin a expliqué à Science Alert que l'idée originale était juste de "prouver que l'on pouvait remplacer complètement le latex" et de casser la stigmatisation selon laquelle "le sexe est moins agréable avec un préservatif".

On a donc eu l'idée de ces nouveaux matériaux qui avaient les même propriétés que le caoutchouc avec une sensation agréable, mais on était pas sûr qu'ils soient appropriés aux préservatif.

Publicité

Robert Gorkin révèle également que ce projet a pour but de contribuer de manière substantielle à "la santé mondiale, à la fois pour réduire les grossesses non désirées mais aussi la prévention du VIH et MST". Mais le (possible) préservatif du futur n'arrivera pas tout de suite sur le marché. Pour le moment, il est encore en cours de tests biométriques en collaboration avec la Swinburne University de Melbourne.

Par Constance Bloch, publié le 14/04/2015

Copié

Pour vous :