AccueilÉDITO

Un des derniers éléphants aux "défenses géantes" a été tué au Kenya

Publié le

par Jeanne Pouget

twitter

Satao II, l'un des plus vieux et des plus grands éléphants d'Afrique a été tué par des braconniers dans un parc du sud du Kenya, indique l'organisation de protection de la faune sauvage Tsavo Trust.

 

Il était âgé d'environ 50 ans et doté de défenses pesant 50 kilos chacune, si longues que celles-ci touchaient presque le sol. Satao II était ainsi l'un des derniers ambassadeurs des pachydermes "aux défenses géantes" dans le monde. Jusqu'à ce qu'il se fasse abattre par des braconniers pour son ivoire. Sa dépouille a été retrouvée lundi dans le parc national de Tsavo Trust, dans le sud du Kenya. Richard Moller de l'organisation Tsavo Trust suspecte le fait que l'animal ait été tué par une flèche empoisonnée, une technique silencieuse qui permet aux braconniers de ne pas se faire repérer.

"Heureusement, grâce au travail que nous réalisons en collaboration avec le service kenyan de la faune sauvage (KWS), nous avons trouvé la carcasse avant que les braconniers ne puissent lui arracher son ivoire", a-t-il précisé dans des propos rapportés par La Presse. Il précise que deux braconniers présumés ont été arrêtés.

Plus que 25 pachydermes "aux défenses géantes" dans le monde

La mort de Satao II signifie qu'il ne reste plus que 25 éléphants aux défenses géantes à travers le monde, dont 15 au Kenya. L'animal avait été baptisé ainsi suite à la mort de Satao I, spécimen similaire abattu par les braconniers en 2014. "Il avait survécu à de nombreuses sécheresses et probablement à d'autres tentatives de braconnage", regrette Richard Moller. Malheureusement, il n'aura pas été possible de sauver l'animal plus longtemps. Dans un pays où le braconnage fait rage et où l'ivoire attise les convoitises en se revendant à prix d'or sur le marché asiatique, les rangers se retrouvent débordés face à l'immensité des zones à surveiller.

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la population des éléphants d'Afrique vient d'enregistrer sa plus importante chute depuis 25 ans : le continent compte environ 415 000 éléphants, soit 111 000 de moins que lors de la dernière décennie. Sur le continent, 30 000 éléphants sont décimés chaque année, soit le chiffre vertigineux de 82 spécimens par jour.

À voir aussi sur konbini :