AccueilÉDITO

Déjà 200 000 signatures pour la pétition "Madame Fillon, rendez-nous ces 500 000 euros"

Publié le

par Théo Mercadier

Voilà qui n'arrange pas le candidat des républicains.

Le message pourrait difficilement être plus clair : alors que Penelope Fillon est accusée d'avoir touché un demi-million d'euros pour un emploi d'assistante parlementaire présumé fictif, une pétition lui est directement adressée et caracole en tête des classements de Change.org. Et son auteur ne mâche pas ses mots :

"Au total, 500 000 euros d'argent public ont été versés pour cet emploi. Un montant qui vous semblera sans doute très exagéré, puisque dans différentes interviews vous affirmez n'avoir 'jamais été impliquée dans la vie politique' de votre mari. [...] Si vous n'avez pas effectué réellement ce travail d'assistante parlementaire, nous vous demandons de rembourser ces 500 000 euros à l'Assemblée nationale et donc à nous, le peuple français."

Lancée par l'élu centriste de Puteaux Christophe Grébert, la pétition a rapidement fait le tour d'Internet et récolté pas moins de 209 000 signatures en cinq jours. Un raz-de-marée numérique qui n'a pour l'instant pas eu l'effet escompté, à savoir une réaction de la principale intéressée : Penelope Fillon. Mais le succès fulgurant de la pétition pourrait bien avoir des effets inattendus.

Car Christophe Grébert n'en est pas à son coup d'essai : en 2009, une de ses pétitions – signée près de 100 000 fois – avait précédé la démission de Jean Sarkozy, parachuté à la tête de l'Établissement public d'aménagement de La Défense (Epad) par son père Nicolas Sarkozy, à l'époque président de la République. Une victoire d'ampleur nationale pour ce justicier du Net.

À voir aussi sur konbini :