10 bonnes raisons de découvrir Oman en 2017

D’ailleurs, on vous conseille de visiter le pays le plus vite possible avant qu’il ne soit envahi par le tourisme de masse. Climat chaud, montagnes, déserts, oasis, plages de sable fin…

Première destination à découvrir en 2017 selon le journal Le Monde, Oman est plus tendance que jamais. Contrairement aux autres pays du Golfe qui se la jouent bling-bling, Oman a su préserver son histoire et ses traditions tout en accueillant la modernité. C'est un carrefour entre le monde arabe, l’Inde et l’Afrique. Ces influences multiples font du pays un endroit tout à fait fascinant.

Inconnu du reste du monde jusqu’il y a peu, le pays s’est développé ces dernières années sous le règne du Sultan Qabus. Histoire millénaire, paysages de folie et hospitalité incroyable, bienvenue à Oman…

Publicité

10 trucs très cool à faire à Oman

Publicité

Se perdre dans le souk

Publicité

Muscat, la capitale est une ville étendue sur plus de 50 kilomètres. Pour éviter de devoir vous y déplacer en voiture, on vous conseille de dormir dans le quartier de Mutrah, la partie la plus intéressante de la ville. On y retrouve notamment le souk qui est rempli de 1001 beautés et trésors. Les petites échoppes tenues par des Indiens et des Omanais proposent des bijoux, des vêtements et des tissus de toutes sortes. Attention, n’oubliez pas de marchander, les prix y étant parfois très élevés.

1-souk

@Jehanne Berge

Plonger dans les eaux turquoise des "wadis"

Palmiers, eau turquoise, silence, bienvenue au paradis. Le pays regorge d’une multitude de "wadis" (qu’on peut traduire par "vallées"), certains sont absolument incroyables. L’un des plus beaux est le "Wadi Shaab", il est situé à 140 kilomètres de Muscat, le long de la route côtière. Après 45 minutes de marche, on arrive dans une oasis magnifique à l’eau turquoise. Il faut ensuite nager une dizaine de minutes pour accéder à une succession de piscines. Clairement un must. À quelques mètres de là, le "Wadi Tiwi", plus authentique (moins touristique) est à découvrir également si vous avez le temps.

Publicité

2-wadi

@Jehanne Berge

plage2

@Jehanne Berge

Dormir dans le désert

Ce serait dommage de venir à Oman sans passer par le désert. Clairement pour rentrer dans le désert, un quatre-quatre est obligatoire (il vous faudra même dégonfler un peu vos pneus avant la grande aventure). Il existe plusieurs points d’accès au désert, on vous conseille la ville de Al-Minitirib, la porte d’entrée aux mers de dunes. Si vous avez une petite voiture, pas de problème, des bédouins vous proposeront leur service pour vous emmener dans un super spot où planter votre tente. Ciel étoilé de toute pureté, silence absolu, réveil à couper le souffle… Et à l’horizon des dunes, des dunes et encore des dunes. L’expérience vaut la peine d’être vécue. Si le côté camping roots n’est pas votre truc, plusieurs "glampings" proposent des alternatives plus luxueuses (mais sans doute moins authentiques).

desert2

@Jehanne Berge

Des treks de fou

À un peu plus de deux heures de route de la capitale, on arrive dans le Djebel Akhdar, la "montagne verte", surplombant le "Wadi Nakhr", le grand canyon d’Arabie. La vue est juste canon. La route de montagne via Hatt vers le Wadi Awf est spectaculaire, vous y traverserez des paysages isolés et sauvages. (Impossible sans quatre-quatre.) Dans cette région, n’hésitez pas à passer par le petit village d’Al-Hamra qui a conservé d’incroyables maisons en briques de terre de style yéménite.

4-treks

@Jehanne Berge

À la découverte des animaux

On croise des chameaux le long des routes, comme on croiserait un troupeau de vaches chez nous, ce qui est quand même plutôt high level sur l’échelle de l’exotisme. Niveau animaux marins, différentes organisations proposent des sorties en mer pour observer les dauphins et les baleines (ça dépend de la saison). Le point de départ des bateaux se trouve près de l’hôtel Al Bustan. Si vous craquez devant les tortues, rendez-vous à Ras al-Jinz, un important site de nidification pour la tortue verte, une espèce en voie de disparition. Plus de 20 000 femelles reviennent chaque année sur la plage où elles sont nées pour venir pondre leurs œufs. C’est en juillet que vous aurez le plus de chance de les apercevoir.

5-animeaux

@Jehanne Berge

Se prélasser sur des plages de sable fin

Oman regorge de plages de sable fin. Les plus belles sont à Salalah dans le sud, près du Yémen, mais si vous n’avez pas le temps de vous rendre si loin, plusieurs belles plages longent toute la côte qui fait quand même 1 700 kilomètres (pas rien, quoi). Dans les alentours de Muscat déjà, on peut trouver de quoi se faire franchement plaisir. Rien de tel qu’une nuit à la belle étoile sur une plage déserte pour se mettre bien comme il faut.

6-plages

@Jehanne Berge

Papoter avec les habitants

Les Omanais sont hyper accueillants (espérons que le tourisme de masse ne vienne pas tout bouleverser). Vous serez invité à partager le café et des dates partout où vous irez. De nature très calme, les habitants seront toujours prêts à vous aider. La plupart d’entre eux parlent très bien anglais (en tous cas dans les villes). Les femmes semblent moins accessibles mais une fois la glace brisée, vous ferez de belles rencontres. Il faut bien entendu respecter les codes, évitez donc de parler de drogue, sexe, politique et religion avec n’importe qui.

8-papoter

@Jehanne Berge

muscat

@Jehanne Berge

Admirer partout les photos du sultan Qabus

Vous verrez sa photo partout où il est possible d’accrocher une photo. Les habitants adorent leur sultan et si vous discutez avec eux, c’est une des premières choses dont ils vous parleront. De fait, c’est lui qui a mené Oman vers la modernité depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, grâce notamment à l'argent du pétrole. Avant qu’il n’arrive au pouvoir, il n’y avait rien, aucune infrastructure. En 40 ans, il a créé un pays et l’a ouvert au monde, pas mal quand même…

le-sultan-qabus-est-partout

@Jehanne Berge

Visiter les forts

Les villes de Nizwa, Bahla et Nakhal possèdent de magnifiques forteresses offrant des vues panoramiques sur les environs (montagnes, palmeraies ou plaines désertiques). Ces forts ont été bâtis pour prévenir les invasions. Ils témoignent de l’importance, et de la richesse passée du pays.

9-fort

@Jehanne Berge

Goûter la cuisine locale

Peu de restaurants proposent de la cuisine omanaise (qui se mange plutôt dans les maisons). Cependant, au resto Bait Al Luban, situé en face du marché au poisson de Mutrah, vous goûterez de délicieux plats typiques préparés par les femmes du pays. Sinon, la plupart du temps, on tombe sur des snacks et restos indiens (un délice pour ceux qui aiment cette cuisine) ou dans un autre style, la grande tendance, c’est la cuisine turque et libanaise, le Turkich House est une bonne adresse.

10-cuisine

@Jehanne Berge

Côté pratique

Location de voitures

Vous l’aurez compris, pour visiter Oman, une voiture est essentielle (il y a bien quelques bus mais vous serez vraiment limités). Le réseau routier du pays est en excellent état donc si vous restez quelques jours seulement, vous pouvez vous contenter d’une voiture classique (plus de deux fois moins chère), quitte à éventuellement payer pour une ou plusieurs excursions "hors des sentiers battus". Pour le off road et l’exploration du pays en profondeur, les quatre-quatre sont obligatoires. Il faut compter environ 35 euros par jour pour une voiture normale et 100 euros pour un quatre-quatre. Le guide d’Oman Off Road vous sera bien utile si vous optez pour l’option quatre-quatre. Sur place, il coûte moins cher qu’ici.

Logement

Les hôtels à Muscat sont plutôt cheros, il y a beaucoup de magnifiques complexes de luxe mais faut avoir le budget qui va avec. Il n’y a pas encore beaucoup d’établissements corrects et charmants pour le public moyen (genre nous les jeunes pas trop friqués). Cependant, le Riyam (3 étoiles) est bien situé et est confortable (bien que la déco soit over kitch). Il faut compter environ 65 euros pour une chambre double par nuit. Dans les autres villes, on retrouve de nombreuses pensions relativement bon marché. Mais la meilleure option, si vous en avez la possibilité, reste le camping sauvage. C’est gratuit et permis pratiquement partout. Vous profiterez ainsi au mieux de la nature incroyable d’Oman.

Traditions religieuses

La religion est intimement liée au quotidien des habitants. Les appels à la prière rythment la journée. L’Arabie est le berceau de l’Islam. La religion du sultanat est l'ibadisme, un courant minoritaire de l'Islam venu de Mésopotamie qui prône selon les préceptes de la "vraie croyance", la tolérance envers les autres religions et le respect de la nature et des animaux. Le pays est quand même assez conservateur et traditionnel. Ne vous baladez pas en short (filles comme garçons) dans les lieux publics et évitez de montrer vos épaules. Pour la plage, normalement, vous pouvez faire péter les bikinis mais si vous sentez le moindre malaise, baignez-vous en T-shirt et en short. Le vêtement traditionnel (et officiel) du pays est la dishdasha, une longue tunique couvrant hommes et femmes du cou jusqu’aux pieds. Les hommes couvrent leur tête de turbans ou de kumma, un petit chapeau de forme ronde, orné de motifs et de broderies. Les femmes, elles aussi, couvrent leur tête, la plupart d’entre elles sont voilées.

Quand partir

Le meilleur moment pour partir c’est de novembre à mars (quand on se les gèle ici, quoi). On trouve alors à Oman une température chaude mais supportable entre 25 et 30 degrés. De juin à septembre, durant le Khareef (la mousson locale), le sud du pays est au top de sa splendeur.

Sécurité

Bien qu’entouré de voisins compliqués (l’Arabie saoudite et le Yémen), Oman est un pays très sûr (bien plus que certains pays d’Europe). Seule la zone frontalière avec le Yémen est déconseillée par le ministère des affaires étrangères, en raison d'un risque d'infiltration au Dhofar de groupes armés venus du Yémen.

Par Jehanne Bergé, publié le 24/01/2017

Copié

Pour vous :