AccueilÉDITO

"Cette nuit, touchez-vous" : quand Deadpool sensibilise au cancer des testicules

Publié le

par Louis Lepron

Deadpool est un mec bien : il est parfois insultant et violent, mais il est peut être un bon pédagogue lorsqu'il s'agit d'œuvrer pour la prévention du cancer.

Un billard, deux boules dans les mains et une attitude clairement décontractée : Deadpool a un message à faire passer, un message notamment destiné aux hommes âgés entre 15 et 35 ans. Le sujet ? Pas la famille X-Men et la possibilité pour la gent masculine de déceler de nouveaux pouvoirs. Non. Le super-héros Marvel engage la discussion sur le cancer des testicules, via la page YouTube de l'acteur qui l'incarne, Ryan Reynolds :

"Messieurs, à quel point connaissez-vous vos poches de bonheur ? Je suis sûr que vous vous rendez en bas plus souvent que Maman ne le voudrait, mais il est temps que vous fassiez attention à votre passe-temps préféré, car ces sacs de haricots que vous tenez dans votre main pourrait être en train d’essayer de vous tuer. Quoi ? Ouais ! Car le cancer des testicules est la forme la plus commune de cancer pour les hommes âgés entre 15 et 35 ans."

Prévenant, Deadpool détaille la procédure de dépistage du cancer des testicules :

"Il est temps de répliquer. Tenez chaque bourse à sperme entre votre pouce et vos doigts, tout en réalisant des mouvements circulaires. N'en devenez pas trop excités, vous êtes en mission. Vous aurez aussi besoin de vérifier les tubes qui sont derrière."

Par la suite, le super-héros conseille aux hommes qui trouveraient une petite grosseur douloureuse près d'un testicule ou une sensation de lourdeur dans le scrotum de ne pas faire leur "pussies" et d'aller directement consulter.

Si l'antihéros est en train d'aborder le sujet d'un cancer rare mais en constante augmentation dans un pays comme la France (+ 2,5 % par an entre 1980 et 2005, 1 500 diagnostics chaque année), c'est aussi parce qu'il est un personnage de comics concerné par de nombreuses tumeurs au début de son histoire. Ainsi, le personnage de Wade Wilson devient Deadpool après une série d'opérations (en tant que cobaye) ayant pour objectif d'éjecter la pathologie de son corps. Le problème, c'est que l'expérience fait de lui le super-héros que l'on connaît, avec la peau d'une "couille dentelée", comme il aime le dire.

À voir aussi sur konbini :