AccueilÉDITO

Data Selfie, l'extension qui vous montre tout ce que Facebook sait sur vous

Publié le

par Thibault Prévost

© Sony Pictures

Un environnement graphique façon console et la puissance de feu de l'intelligence artificielle Watson : Data Selfie est l'outil le plus complet pour analyser sa présence numérique.

À l'heure du quantified self et de la collecte incessante de données personnelles, les applications vous permettant de contrôler (ou du moins d'évaluer) le nombre d'informations que vos plateformes sociales préférées récoltent en permanence sur vous se multiplient. Quitte à accepter l'idée qu'une bonne partie de nos vies numériques se trouve stockée sur les serveurs des grands groupes du Web, autant connaître aussi précisément que possible le volume de données dont il s'agit. À ce jeu-là, la petite dernière, baptisée Data Selfie, est particulièrement douée.

Développée en 2016 par le studio de design new-yorkais Data X, l'extension pour Google Chrome, une fois installée, vous embarque dans un voyage flippant au cœur des mécanismes de collecte de données personnelles de Facebook. L'interface graphique, qui rappelle les consoles informatiques utilisées pour entrer des lignes de commande, intensifie l'impression – très Mr. Robot – d'ouvrir le capot de Facebook pour se pencher sur le fonctionnement de son algorithme. C'est joli, ça fonctionne parfaitement, mais Data Selfie ne se juge pas à sa couverture : derrière sa page épurée, l'extension met à votre disposition la puissance de feu d'une des IA les plus connues au monde : Watson, développée par IBM, un vétéran dans le monde des machines intelligentes.

Un profilage impressionnant de justesse

Lorsque vous lancez l'application, c'est tout un algorithme de machine learning qui se réveille pour ausculter votre navigation sur Facebook. Chaque post, chaque "j'aime", chaque photo est dûment analysée et gardée en mémoire par l'IA, qui "apprend" à vous connaître. N'espérez pas des résultats immédiats : Data Selfie s'inscrit dans le temps, devenant plus précise et plus efficace au fil des jours et des semaines d'utilisation, au point de pouvoir émettre des hypothèses sur vos goûts, vos préférences culturelles, vos opinions politiques et religieuses et globalement tout ce qui compose votre alter ego virtuel et ses "humeurs". Oui, c'est possible, et la vidéo de démo est à ce titre aussi impressionnante que glaçante.

Si vous vous interrogez sur l'utilisation faites de vos données par Data Selfie (bravo, bon réflexe), rassurez-vous : le code de l'application est disponible sur GitHub pour plus de transparence et les créateurs assurent dans leur FAQ que les données ne sont ni stockées ni utilisées à d'autres fins. Seule limite du programme : Data Selfie ne "photographie" qu'un seul appareil à la fois. À l'heure de la multiplication des supports, c'est un peu dommage, car cela signifie que votre profilage sera forcément partiel. Mais qu'importe, même sur une seule machine, la quantité de données récoltées et la précision du profilage qui en résultera vous fera forcément flipper. Ça tombe bien, c'est le but.

À voir aussi sur konbini :