Darren Seals, un des leaders des manifestations de Ferguson, a été retrouvé mort

Figure des manifestations de Ferguson, Darren Seals a été retrouvé mort dans la nuit du mardi 6 septembre dans une voiture brûlée.

Capture_d_cran_2016-09-07_17_53_

© Darren Seals/Facebook

Les émeutes de Ferguson, près de Saint Louis (Missouri, États-unis), ont fait la une en août 2014, après que Michael Brown, jeune afro-américain de 18 ans, a été tué par un policier. Les manifestations qui ont suivi avaient pour but de dénoncer les violences subies par la communauté noire américaine, et Darren Seals faisait partie des leaders du mouvement. Selon The St. Louis American, l'activiste de 29 ans a été retrouvé mort dans une voiture brûlée au nord de la ville, à 1 h 50 dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 septembre. Le jeune homme a été tué par balles, a précisé la police.

Publicité

Devenu l'une des voix de Ferguson, Darren Seals était un personnage local connu, militant pour les droits de l'homme mais aussi musicien de hip-hop. Il a soutenu la famille Brown après le décès de Michael et on l'a vu aux côtés de la mère de l'adolescent tué lorsqu'elle a appris que le policier ayant tiré sur son fils allait être laissé libre. Celle-ci a pleuré dans ses bras, avant que Darren ne déclare à MTV : "C'était comme si je sentais son âme pleurer [...] Et ça me blesse. Ça nous blesse tous."


Sur son profil Twitter, Darren Seals indiquait être "businessman, révolutionnaire, activiste, résolument noir, africain en AmeriKKKa, combattant, leader". Les trois K du mot "AmeriKKKa" font référence au Ku Klux Klan, organisation suprémaciste blanche. C'est précisément contre le racisme que Darren Seals luttait. Il faisait partie de l'association "Hands Up United" basée à Ferguson qui se décrit comme "un collectif d'esprits politiquement engagés pour la libération des Noirs, des Métisses et des pauvres opprimés grâce à l'éducation, l'art, la résistance passive, la défense de ses intérêt et l'agriculture".

Le dernier projet de cette association est le site PollsOvaPolice qui pousse un coup de gueule contre les candidats à la présidentielle américaine : "Nous ne fournirons pas des ressources et de l'énergie pour une élection présidentielle rassie qui ne représente pas nos intérêts", peut-on lire sur le site de l'association.

Publicité

La police a ouvert une enquête pour homicide et demande à tous ceux qui auraient des informations de la contacter.

Par Salomé Vincendon, publié le 07/09/2016

Copié

Pour vous :