AccueilÉDITO

Selon le Dalaï Lama, seule une femme "très séduisante" peut lui succéder

Publié le

par Fanny Hubert

on May 20, 2010 in New York, New York.

Le Dalaï Lama n'est pas opposé à ce qu'une femme lui succède mais à une condition : elle doit être "très séduisante".  

"Je me considère comme un féministe. Est-ce que ce n'est pas comme ça que l'on appelle quelqu'un qui se bat pour le droit des femmes ?"  Voilà ce que disait le Dalaï Lama en 2009. Aujourd'hui, il semble un peu plus difficile de le croire quand on entend les propos qu'il a tenus lors d'une interview avec la BBC.

Le journaliste Clive Myrie, chargé de l'entretien, interroge d'abord le chef spirituel sur la situation actuelle des réfugiés. Puis, il lui pose une question sur l'éventuelle personne qui lui succédera : "Est-ce qu'il y aura un 15ème Dalaï Lama ? [...] Est-ce qu'il pourrait s'agir d'une femme ?" Ce à quoi l'interrogé répond qu'il n'y est pas opposé. Bonne nouvelle. Mais la suite nous empêche de nous réjouir.

Le Dalaï Lama rappelle une anecdote où une journaliste lui a demandé la même chose. Il avait alors répondu : "Les femmes ont biologiquement plus de potentiel pour ressentir de l'affection et de la compassion." Avant d'ajouter : "Si une femme me succède, il faut qu'il soit très séduisante."

Clive Myrie lui demande alors de confirmer ses propos. "Donc il ne peut y avoir qu'une Dalaï-Lama si elle est séduisante ?" La réponse est claire : "Autrement, ça ne sert pas à grand-chose." Le journaliste se met à rire et pense que c'est une plaisanterie mais l'intéressé ne semble pas le voir de cette manière.

Les réactions négatives n'ont pas tarder à affluer. L'activiste Abha Singh a déclaré que le Dalaï Lama devrait s'excuser. Sur Twitter, les internautes ne sont pas tendres non plus :

Un autre commentaire sexiste du Dalaï Lama ? C'est tellement triste. Pratiquez les enseignements bouddhistes, s'il vous plaît.

Vous m'avez officiellement déçue. J'imagine que même une personne éclairée peut être inconsciemment sexiste.

Breaking news, cet homme de 80 ans n'a pas une opinion très progressiste sur les femmes.

Le Dalaï Lama est un leader mondial, a un prix Nobel de la Paix et c'est aussi un homme sexiste.

L'affaire ne devrait donc pas s'arrêter là.

À voir aussi sur konbini :