AccueilÉDITO

Daech déclare la guerre aux instruments de musique

Publié le

par Théo Chapuis

La branche libyenne de Daech (ou État Islamique) a posté des images d'un autodafé d'instruments de musique déclarés non conformes à leur loi. Le groupe terroriste continue d'afficher sa négation de la culture.

Des membres de Daech face à leurs "prises", condamnées à finir en cendres : des instruments de musique (Via Dailymail)

Imperturbable, Daech poursuit sa propagande de la terreur. On s'en souvient, le groupe armé a récemment fait parler de lui, en Libye, lors de la mise à mort arbitraire de 21 citoyens égyptiens de confession copte à la mi-février. Mais ceux qui s'autoproclament "État islamique" comptent encore montrer davantage qu'ils ne transigent pas avec leur façon d'appliquer leurs propres lois : le 18 février, ils publiaient sur Twitter les photos d'un autodafé d'instruments de musique.

Comme souvent dans la communication visuelle du groupe djihadiste, les acteurs sont des hommes cagoulés, vêtus de noir et armés jusqu'aux dents. Selon le Daily Mail, le message qui accompagne ces images est le suivant : "Hesbah seized these un-Islamic musical instruments in the state of Warqa". Soit, en français : "La hesbah [la police islamique, ndlr] a saisi ces instruments de musique non-islamiques dans l'État de Warqa [que nous appelons Derna, ndlr]". La ville de Derna est située dans l'est de la Libye.

Parmi les instruments rendus coupables de leur "non-islamisme", on distingue des grosses caisses et des toms de batterie, des tambours, une darbouka et un saxophone. Les images, récupérées par le journal britannique, sont à voir ci-dessous.

(Via Dailymail)

(Via Dailymail)

(Via Dailymail)

Afin de parachever son œuvre dans les régions qu'il contrôle, Daech détruit toute forme de culture qui ne lui convient pas. Le mois dernier, la branche irakienne du groupe terroriste était très fortement soupçonnée d'avoir organisé l'autodafé de milliers d'ouvrages de la bibliothèque centrale de Mossoul, selon des témoins cités par AP

À voir aussi sur konbini :