featuredImage

TPMP : quand Cyril Hanouna fait toucher son sexe à une chroniqueuse

Cyril Hanouna dans ses pires œuvres télévisuelles. 

agression-sexuelle

(Capture d'écran de l'émission du 7 décembre 2016)

Touche pas mon poste a touché le fond, mais ses producteurs creusent encore. On ne compte plus les polémiques entourant l'émission dirigée, sinon guidée, par Cyril Hanouna. Ces dernières semaines, les téléspectateurs ont eu, au choix, une agression sexuelle de la part Jean-Michel Maire, une humiliation ainsi qu'une caméra cachée glauque à l'encontre de Matthieu Delormeau. Bref, du lourd, du buzz, du gras, du vulgaire, et des comportements qui peuvent surtout tomber sous le coup de la loi.

En conséquence, le CSA a réagi. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a décidé, le 23 novembre dernier, de lancer une procédure de sanction contre l'émission, annonçant “une mise en garde et une mise en demeure à l’encontre de l’éditeur de la chaîne C8″.

L'instance avait aussi précisé dans un communiqué :

"Le CSA demeurera vigilant quant au respect, par l’éditeur, de la personne humaine et notamment de la protection du jeune public dans ses émissions, y compris de divertissement, afin que ne se banalisent pas des formes d’humiliation physique, verbale ou psychologique."

En réponse, Cyril Hanouna avait déclaré, lors d'une émission :

"C’est une très bonne nouvelle pour C8. On va continuer à s’amuser et à faire l’émission que vous aimez sans se prendre la tête. On est en direct, forcément, il y aura toujours quelques dérapages, mais c’est une émission familiale comme vous l’aimez […] On ne fait pas cette émission pour les journalistes mais pour le public."

Le nouveau "dérapage" de Hanouna

C'était sans compter la capacité de Cyril Hanouna à dépasser la ligne jaune, celle de la décence et, surtout, de la frontière entre le respect de l'autre et l'agression sexuelle. Ainsi, au cours de l'émission du mercredi 7 décembre, de nombreux internautes ont été choqués par une séquence diffusée dans le cadre de la chronique de Jean-Luc Lemoine, intitulée "4/3", et présentant les moments "off" de la production de TPMP.

Qu'est-ce qu'on y voit ? Cyril Hanouna demandant à Capucine Anav de deviner, yeux bandés et main accompagnée par l'animateur, certaines parties de son corps. Et de lui annoncer :

"Je vais te faire toucher une partie de mon corps, ferme les yeux, tu vas trouver ce que c’est…"

Rien d'extraordinaire jusque-là. Jusqu'à ce que l'animateur profite de cette situation pour lui mettre la main... sur son pénis. On croit rêver, il n'en est rien. Comprenant ce qui lui arrive, Capucine Anav le repousse, mime en revenant vers le plateau que Hanouna a perdu la tête puis est interrogée par Isabelle Morini-Bosc, ce qui nous donne ce dialogue hallucinant :

"Il t'a mis la main sur son sexe ?

– Oui, comme d'hab'."

Pour rappel, l’article 222-22 du Code pénal décrit une agression sexuelle comme “toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise”. Ici, la notion de "surprise" peut être revendiquée.

Avant que la polémique n'enfle, la production de Touche pas à mon poste avait pensé bien faire en relayant hier soir sur Twitter la partie – désormais incriminée – de l'émission à l'aide d'un bel emoji rieur aux côté d'un "Sacré baba" et d'une mention de la chroniqueuse. N'essayez pas de retrouver ce post sur Twitter, il a été supprimé. Mais on vous en a gardé une capture d'écran, sympa qu'on est.

(Crédit Image : Twitter)

(© Twitter)

Par Louis Lepron, publié le 08/12/2016

Copié