Les deux crétins qui ont fait un selfie en "surfant sur une tortue" risquent une amende de 20 000 dollars

En Australie, deux mecs complètement idiots se sont amusés à monter sur la carapace d'une tortue et ont posté des photos sur les réseaux sociaux.

Quand on aime la nature, le mieux est de laisser les animaux sauvages tranquilles dans leur habitat naturel. Mais bien des exemples récents nous démontrent que ce n'est pas encore entré dans le crâne de tout le monde. Il y a eu le dauphin mort parce que des touristes l'avaient sorti de l'eau pour prendre des photos, ou encore l'éléphant qui a fait une crise cardiaque au Cambodge.

Dernier exemple en date, deux crétins qui risquent une amende de 20 000 dollars (environ 18 000 euros) pour avoir posté une photo d'eux juchés sur la carapace d'une tortue de terre. Un de ces deux cons (disons ce qui est) s'appelle Ricky Rodgers et a posté l'image avec la légende "Ce week-end, j'ai surfé sur une tortue, trop mortel les gars".

Publicité

(Photo: Facebook)

© via Facebook

Les internautes n'ont pas tardé à s'indigner au sujet de cette photo après qu'elle a été repostée par le photographe animalier Matt Wright sur sa propre page Facebook. Une enquête est actuellement en cours pour savoir si la tortue était déjà morte au moment où ces photos ont été prises. Sur l'un des clichés, les gars ont écrit RIP sur le sable à côté de la tortue immobile.

Qu'elle ait été vivante ou non ne change pas grand-chose au problème. Michael Beatty, porte-parole de RSPCA, la principale association de défense des animaux australienne, a déclaré au journal Fraser Coast Chronicle :

Publicité

"Ces types sont des idiots finis. Ce qu'ils ont fait est tout simplement inqualifiable."

D'après lui, si l'animal était vivant, les deux hommes auraient pu le blesser gravement. Espérons qu'à l'avenir, les gens manifestent un peu plus de respect pour les magnifiques spécimens que sont les tortues.

(Photo: Facebook)

© Facebook

Publicité

À lire - > TripAdvisor va arrêter de vendre des billets pour les attractions avec des animaux sauvages

Par Kate Lismore, publié le 04/11/2016

Pour vous :