AccueilÉDITO

La couverture choc du prochain numéro de Cosmopolitan

Publié le

par Fanny Hubert

Pour sensibiliser à l'atrocité des crimes d'honneur, le magazine Cosmopolitan publie en couverture une image choc montrant une jeune femme suffoquant dans du plastique. 

Le magazine Cosmopolitan a frappé fort. La couverture de son prochain numéro qui sortira en février ne peut définitivement pas nous laisser indifférent.

En effet, en une du magazine, on peut voir une jeune femme qui suffoque derrière le plastique.

La une du prochain numéro de Cosmopolitan

Pourquoi cette couverture ? Cosmopolitan a voulu dénoncer l'atrocité des crimes d'honneurs. Ce genre d'assassinats se déroule généralement dans le cercle familial pour punir la personne qui aurait déshonoré la famille. Et la majorité de ces personnes sont des femmes.

Créée par Leo Burnett Change, la photo fait ici référence à la mort de Shafilea Ahmed en 2004. Cette jeune fille britannique d'origine pakistanaise a été assassinée par ses parents pour avoir refusé un mariage arrangé.

On peut lire en dessous de l'image qu'elle "a été étouffée par ses parents devant ses frères et soeurs." Depuis, les parents ont été jugés et purgent actuellement une peine de 25 ans de prison.

5000 femmes victimes de crimes d'honneur chaque année

Selon le Figaro, le Pakistan est connu pour être le pays pratiquant le plus de crimes d'honneur : 1200 à 1800 par an. Et dans le monde, 5000 femmes seraient victimes de ce genre d'assassinats. Effrayant. Les femmes sont également victimes d'autres violences telles que l'excision, en Somalie notamment. Elles sont esclaves sexuelles en Guinée.

En Inde, le viol est un problème sociétal. Le débat s'est engagé dans le pays suite au viol collectif et au meurtre d'une étudiante survenu à New Delhi en décembre 2012. Suite à cela, il est reconnu comme un crime et puni depuis le 22 mars 2013 grâce à une loi "anti-viol" : prison à perpétuité ou peine de mort si la victime est décédée. Pour autant, le viol conjugal n'est pas encore puni par la législation indienne, exception faite si une procédure de divorce est engagée par les époux.

Ce constat atroce montre que la une du Cosmopolitan est plus que nécessaire. L'image est accompagnée d'un mini-film de sept secondes où l'on voit des mains déchirer le plastique et laisser respirer la jeune femme. Mais le combat semble être encore long pour que cette libération n'arrive.

À voir aussi sur konbini :