Par Louis Lepron

Court et efficace.

C’est un petit court-métrage sans prétention. Nommé Selfie from Hell – rien que ça –, il nous présente une femme qui envoie un selfie à quelqu’un que l’on pense être son petit ami. Rien d’extraordinaire jusque-là. Le problème, c’est que les instants qui sont capturés laissent entrevoir une drôle de créature dans son dos. Et elle s’avance, à mesure que les images sont prises.

Oui, prendre un selfie peut tuer – plus que les requins en 2015. Et avec ce court-métrage horrifique/comédie réalisé par Erdal Ceylan l’année dernière, et récemment relayé par le site américain Laughing Squid, pas sûr que vous ayez envie d’envoyer à nouveau une photo de vous lors d’une sombre soirée.