Au Danemark, un supermarché de produits périmés pour lutter contre le gaspillage

Le supermarché WeFood a ouvert ses portes le 22 février dernier à Copenhague, au Danemark. Une nouvelle manière de lutter contre le gaspillage et de proposer des denrées alimentaires à prix (très) réduits.

We Food - Photo www.noedhjaelp.dk

We Food (© www.noedhjaelp.dk)

Repérée par le site Slate, c’est l’initiative ultracool de la semaine, et un pas de plus vers une consommation responsable. Le lieu a mêm été inauguré lundi par la princesse Mary en personne, accompagnée de la ministre de l’Environnement et de l’Alimentation Eva Kjer Hansen :

Publicité

"C’est juste ridicule de voir toute cette nourriture partir à la poubelle. C’est mauvais pour l’environnement et c’est de l’argent jeté par les fenêtres. Un supermarché tel que WeeFood a beaucoup plus de sens et c’est un pas important dans la lutte contre le gaspillage alimentaire", a déclaré la ministre au site danois The Local.

Une action saluée en grandes pompes, entre autres parce que le Danemark – pays bien plus en avance que nous sur les questions environnementales – a déjà réduit son gaspillage alimentaire de 25 % ces cinq dernières années. Le pays produit en effet 700 000 tonnes de déchets alimentaires par an selon The Local. Un chiffre énorme, mais pourtant bien loin derrière celui de la France avec (attention au choc) six millions de tonnes de nourriture jetées chaque année, à raison de 20 kilos par habitant.

Une jeune cliente du magasin WeFood - Photo www.noedhjaelp.dk

Une jeune cliente du magasin WeFood (© www.noedhjaelp.dk)

Publicité

Des produits jusqu'à 50 % moins chers

WeFood propose ainsi une large gamme de produits, des fruits et légumes au pain en passant par les produits laitiers, la viande et les surgelés. Le magasin propose à peu près tous les aliments possibles qui auraient été jetés à la benne à cause de leur date de péremption dépassée ou simplement en raison d’un emballage abîmé. Résultat : les prix affichés chez WeFood sont de 30 à 50 % moins chers que dans un supermarché classique.

Et, cerise sur le gâteau, les employés sont tous des volontaires, ce qui permet de reverser tous les bénéfices du magasin à l’association danoise DanChurchAid qui s’occupe de lever des fonds pour les pays les plus pauvres. À noter que l’association à l’origine du projet a mis un an avant de le voir aboutir. Le temps de rassembler un million de couronnes danoises (environ 134 000 euros) grâce au financement participatif et d’agir en collaboration avec le gouvernement de façon à faire fléchir la loi interdisant la revente de produits périmés, ce qui est désormais chose faite.

Si la première enseigne WeFood est un succès, l’association promet d’en ouvrir d’autres dans le pays. À quand un projet similaire en France ?

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 26/02/2016

Pour vous :