L’après COP21 : et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?

La Conférence sur le climat de Paris (COP21) s’est conclue samedi 12 décembre sur la validation à l’unanimité d’un accord contraignant des 195 pays représentés. Une première historique qui donne de l’espoir quant au futur de la planète. Mais au-delà de cet accord, quelles sont les priorités à engager dès à présent ?

Les personnalités que nous avons rencontrées tout au long de cette période décisive, principalement à l'occasion de notre collaboration avec Vivienne Westwood et Climate Revolution, nous ont exposé leurs points de vue sur l'avenir. Du directeur de Greenpeace, en passant par Pamela Anderson, le réalisateur engagé Darren Aronofsky ou encore Paul Watson : un panel d'activistes nous a exposé leurs points de vue sur l'après COP21.

Vivienne Westwood : styliste et fondatrice de Climate Revolution

"Le changement climatique va nous forcer à opter pour un monde meilleur"

Publicité

Vivienne Westwood et Andreas Kronthaler. - Photo Vivienne's team

Vivienne Westwood et Andreas Kronthaler. - Photo Vivienne's team

L’accord passé lors de la COP21 est un miroir de la mort. Nous, les citoyens, les scientifiques, les ONG, nous allons maintenant nous battre pour nos vies contre les gouvernements des pays riches. Une économie verte doit pouvoir se développer. Une révolution climatique doit nous forcer à opter pour un monde meilleur, un monde plus beau. Celui-ci va mourir. Nous devons passer à une nouvelle économie avant qu’il ne soit trop tard.

A lire : Entretien avec Vivienne Westwood, notre marraine de la COP21

John Sauven : directeur exécutif de Greenpeace Royaume-Uni

C’est comme la voix dans le métro londonien qui prévient : "Attention à la marche." Paris a laissé un gros trou que nous devons reboucher de toute urgence. Donc nous devons partir des engagements qui ont été pris par les pays et les améliorer. Ce qui signifie que les pays riches tout particulièrement doivent être plus ambitieux. L’argent et la technologie doivent circuler plus rapidement pour que la révolution verte soit globale.

Et les gros pays pollueurs comme l’Inde doivent passer plus rapidement au développement durable. Nous avons ce que nous pourrions appeler "des responsabilités communes mais différenciées", mais nous avons tous des responsabilités. Nous ne devons pas oublier qu’agir ensemble nous donne le pouvoir de relever ces grands défis que sont la pauvreté et le changement climatique.

Publicité

A lire : Entretien : le directeur de Greenpeace revient sur les temps forts de l'ONG

Pamela Anderson : actrice

"Nous devons reporter notre attention sur le bien-être de la planète. S’il n’y a plus de planète, il n’y a plus de combat à mener"

Vivienne Westwwod, Andreas Kronthaler et Pamela Anderson - Photo KiPrice

Vivienne Westwwod, Andreas Kronthaler et Pamela Anderson - Photo KiPrice

A lire : Entretien : Pamela Anderson, écologiste "ingérable"

Matthew Owen : directeur de l'organisation Cool Earth

La première priorité, c’est de s’assurer que les engagements pris pour protéger la forêt sont appliqués sur le terrain. À moins que les locaux ne prennent le contrôle du processus et le mène à bien, les jolis mots de Paris ne serviront à rien.

Publicité

A lire : Comment sauver la forêt tropicale selon le directeur de l'ONG Cool Earth

Paul Watson : fondateur de Sea Shepherd

Les changements doivent venir de nous.

Paul Watson and Vivienne Westwood - Photo Facebook

Paul Watson and Vivienne Westwood - Photo Facebook

Le point positif de la COP21 c’est qu’elle a attiré l’attention de tous les pays sur les problèmes et leur a donné de la crédibilité. Mais ce n’est pas un accord réel : ils peuvent bien dire "Oh oui, nous nous sommes mis d’accord", ils ne font rien par la suite. C’est à peu près comme ça que ça marche. Les changements doivent venir de nous.

La solution aux problèmes impossibles à résoudre, c’est de trouver des solutions impossibles. Regardez ce qui s’est passé en Afrique du Sud quand Nelson Mandela qui se battait contre l’Apartheid a été élu : ça a marché ! C’est la même chose pour le vote des femmes aux États-Unis : les femmes ont forcé Wilson à leur donner le droit de vote…

Nous devons exploiter notre imagination et notre passion.

Publicité

Vidéo : Entretien avec Paul Watson : "Le changement doit venir de nous"

Darren Aronofsky : réalisateur

"Espérons que ce qui se passe à Paris sera le plus gros partenariat pour la paix de l’histoire"

JR et Darren Aronofsky - Capture d'écran

JR et Darren Aronofsky - Capture d'écran

JR : artiste

La COP21 a fait réaliser aux gens que le réchauffement climatique est un problème global. Le pire c’est de se sentir inutile mais les décisions sont dans les mains des politiques. Nous ne pouvons que leur faire confiance.

Vidéo : JR et Darren Aronofsky réunis à Paris pour une œuvre d'art surprenante 

Cyril Dion : réalisateur et activiste

Les énergies fossiles sont à la racine de problèmes géopolitiques graves.

Cyril Dion et Mélanie Laurent pour le film Demain

Cyril Dion et Mélanie Laurent pour le film Demain

Il faut arrêter les énergies fossiles qui sont un problème climatique mais aussi géopolitique hyper grave. On sait aujourd’hui, car il y a plein d’analyses qui le montrent, qu’on a armé et financé tout un tas de terroristes au Moyen-Orient pour du pétrole. L’Arabie saoudite et le Qatar ont financé Daech parce qu’ils ne voulaient pas que la Turquie et la Syrie puissent construire un oléoduc pour alimenter en pétrole l’Europe ou la Méditerranée.

Donc à un moment donné il faut arrêter et instaurer une bonne taxe carbone de façon à ce que, quand on achète du pétrole, ça coûte tellement cher que l’on soit obligé de faire autrement. La nouvelle histoire ne commence pas à la COP21 mais demain avec chacun d’entre nous.

Mélanie Laurent : actrice et réalisatrice

On pourrait arrêter de se juger tout le temps et être dans la solidarité, l’empathie et l’humanisme. Se faire confiance et se dire que l’homme est vraiment bon.

A lire : L'interview écolo de Mélanie Laurent et Cyril Dion 

Rob Hopkins : Initiateur du mouvement des villes en transition

A la COP21, ils ne parlent pas de solutions, ce sont des accords industriels, ça ne changera pas nos vies. Ce qui est important c’est ce que nous faisons. C’est vous qui avez les solutions pour jeter les bases d’un nouveau système.

En tant que parent la première chose à faire est de leur montrer l’exemple (recycler, jardin potager) et être heureux en étant une source d’inspiration mais éviter de les faire chier en leur parlant de réchauffement climatique.

Suivez Vivienne Westwood et Climate Revolution sur le Blog, Twitter, Facebook, Instagram.

Par Jeanne Pouget, publié le 22/12/2015

Copié

Pour vous :