AccueilÉDITO

Pour contrer Donald Trump, les Pays-Bas vont créer un fonds international pour l'accès à l'IVG

Publié le

par Juliette Geenens

Au lendemain de la Women's March, le président des États-Unis a signé un texte afin de couper les financements aux ONG internationales qui œuvrent pour l'accès à l'IVG dans les pays en développement.

Des panneaux "Vive la vulve !" et "Ma chatte, mes lois" lors de la Women's March à Oakland. (© Jar [o]/Flickr/CC )

Donald Trump interdit le financement

Comme l'explique le Washington Post, Lilianne Ploumen, ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement, a annoncé le lancement de ce plan, le mardi 24 janvier, afin de répondre à l'attaque très conservatrice et anti-IVG de Donald Trump.

Un trou de 600 millions de dollars

À peine entré en fonction, le nouveau président des États-Unis met déjà en danger les droits des femmes dans le monde entier en coupant les financements des ONG internationales qui remplissent une mission d'éducation, d'information et d'assistance concernant la contraception et l'avortement, notamment dans les pays en voie de développement. Donald Trump prive ainsi ces organisations de 600 millions de dollars (environ 557 millions d'euros), un trou monétaire que les Pays-Bas espèrent combler.

La ministre néerlandaise a déclaré dans un communiqué relayé par l'Associated Press et  The Independent :

"Nous devons contrebalancer ce coup financier autant que possible, avec un fonds globalisé dans lequel les gouvernements, les sociétés civiles et les entreprises pourront également investir. Ainsi, les femmes pourront garder le contrôle de leur propre corps."

À voir aussi sur konbini :