(©studioroosegaarde)

Contre la pollution, la Chine va se munir de millions de vélos qui filtrent l’air

Pour lutter contre la pollution atmosphérique, la Chine souhaite équiper ses millions de vélos en libre-service de filtres qui purifient l’air en absorbant le gaz carbonique.

© Studio Roosegaarde

Le studio d’art et d’innovation néerlandais Roosegaarde a lancé un partenariat avec la société chinoise Ofo, qui possède 6,5 millions de vélos en libre-service dans plus de 150 villes du pays. Le projet baptisé "Smog Free", en référence au brouillard de pollution qui asphyxie de plus en plus régulièrement la Chine, envisage plusieurs techniques pour s’en débarrasser.

Publicité

Parmi celles-ci, des vélos antipollution munis de filtres qui aspirent l’air, le traitent, et le transforment en air propre. Le tout en même temps que vous pédalez. L’idée étant d’équiper l’équivalent de nos Vélib' chinois de cette technologie pour que les citoyens, en plus d’être écolos en se déplaçant à vélo, purifient l’air d’un coup de pédale. L’année dernière, le Studio Roosegarde avait dévoilé une "tour sans pollution" à Pékin pouvant traiter 30 000 mètres cubes d’air par heure, collectant plus de 75 % de la pollution dans l’air environnant, rapporte Mashable.

Dans la mesure où 3 millions de chinois utilisent chaque jour les vélos en libre-service Ofo, les équiper de purificateurs d’air pourrait contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air. En tout cas, Daan Rossegarde, le fondateur du studio, y croit dur comme fer :

"J’aimerais avoir une conversation avec mes petits-enfants où ils me demanderaient : 'Eh Papi, tu faisais quoi quand tu étais jeune ?' Et je leur répondrais : 'Nous avons construit cette tour qui capture la pollution et le smog.' Et les enfants demanderaient alors : 'C’est quoi le smog ?'"

Publicité

Il affirme que ces filtres à air devraient être mis en place sur les vélos en libre-service chinois dès la fin de l’année 2017. La Chine semble donc déjà conquise et l’Inde pourrait bientôt suivre.

Par Jeanne Pouget, publié le 09/08/2017

Pour vous :