AccueilÉDITO

Comment s’organise le grand débat de l’entre-deux-tours ?

Publié le

par Astrid Van Laer

Ce mercredi 3 mai, à partir de 21 heures, les deux gagnants du premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, s’affronteront en direct sur quatre chaînes à la fois pour le traditionnel grand débat de l’entre-deux-tours.

Ce soir, dès 21 heures, les candidats d’En marche ! et du Front national tenteront de convaincre les Français de voter pour eux pendant le grand débat qui sera retransmis simultanément sur TF1, France 2, BFM TV et CNews. Il sera également possible d’écouter cette joute verbale à la radio, sur Europe 1. Emmanuel Macron et Marine Le Pen auront deux heures et 20 minutes pour séduire les électeurs.

Un tirage au sort a été effectué le 25 avril afin de décider de la place de chacun sur le plateau, mais aussi de l’organisation des temps de parole. Les candidats seront assis autour d’un bureau de 2,5 mètres de long. Marine Le Pen se situera à gauche des caméras – il y en aura pas moins de 14 en tout – et Emmanuel Macron à droite. La première ouvrira ce débat et le second le conclura. Enfin, information de la plus haute importance qu’on vous pose là : la température sur le plateau a été fixée à 19 degrés, selon Le Figaro.

Parité chez les animateurs

Au départ, les deux journalistes sélectionnés pour mener la discussion entre les candidats étaient Gilles Bouleau et David Pujadas, un tandem somme toute assez ordinaire choisi par France 2 et TF1. C’était sans compter sur l’intervention du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui a demandé à ce que ce soit un duo mixte. Selon Le Figaro, le CSA a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une recommandation visant les deux hommes : "Ce n’était pas nominatif à l’encontre de Gilles Bouleau et David Pujadas. L’un des deux pourra y participer. Mais notre mission est de veiller à la mixité et à la parité."

D’après Le Parisien, la journaliste Anne-Claire Coudray avait été proposée par TF1, mais l’équipe de Marine Le Pen a posé son véto, estimant la journaliste trop proche de l’ancien ministre de l’Économie et l’accusant de "macronisme". Par conséquent, ce sont les journalistes Nathalie Saint-Cricq (responsable du service politique de France 2) et Christophe Jakubyszyn (directeur adjoint du service politique de TF1-LCI) qui seront aux commandes de cette soirée.

Emmanuel Macron prêt à quitter le débat ?

Selon une journaliste de BFM TV, Camille Langlade, Emmanuel Macron envisagerait de partir du plateau si Marine Le Pen adoptait un comportement trop agressif :

Un conseiller proche du candidat d’En marche ! a contredit ces informations auprès de Libération, déclarant qu’il s’agissait "d’un échange off mal compris et mal retranscrit. Emmanuel Macron a dit qu’il n’avait pas l’intention de faire un débat qui n’en soit pas un."

Son porte-parole, Christophe Castaner, parle pour sa part d’un "gag" : "C’est quoi cette connerie… Marine Le Pen avait refusé le débat à deux [avant le premier tour, ndlr] proposé par [Jean-Jacques] Bourdin. Emmanuel Macron n’a jamais craint la confrontation avec elle." Marine Le Pen s’est évidemment empressée de réagir :

À voir aussi sur konbini :