(c) MT180

Comment rendre sexy sa thèse en 180 secondes ? La réponse avec trois champions

Au programme : sciences de la terre, sociologie et excréments de cochons.

Colin Gatouillat (© MT180)

Depuis quatre ans, des doctorants toutes disciplines confondues s’affrontent, chaque année, dans un concours sans pitié : présenter leur sujet de thèse de la manière la plus sexy qui soit en 180 secondes. Effort de concision redoutable lorsque l’on sait qu’une thèse, c’est minimum trois ans de boulot.

Publicité

Mercredi 13 juin au soir, les finalistes français se sont donc affrontés. Et nous avons désormais trois grands gagnants qui participeront au concours international. D’ici-là, nous vous proposons de regarder leur show. Attention, c’est à la fois sérieux et amusant.

  1. Philippe Le Bouteiller est doctorant en géophysique à l’Institut des Sciences de la Terre de l'université Grenoble-Alpes. Il analyse la propagation des ondes sismiques. Et ça ne rigole pas : "Je développe des codes de calcul haute performance […] avec une précision mille fois supérieure aux méthodes de calcul déjà existantes". Il nous explique pourquoi.

Publicité

2. Colin Gatouillat est doctorant à l’Institut des Sciences du Mouvement - Étienne-Jules Marey de l’université d’Aix-Marseille. Il essaie de comprendre, d’un point de vue sociologique, "pourquoi les ados sont de grosses feignasses [!], pourquoi ils se désintéressent de la pratique physique et sportive avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur leur santé". Bigre…

3. Camille Vautier est doctorante à l’université Bretagne Loire. Elle étudie le taux de nitrates des eaux souterraines résultant des excréments de cochons en analysant l’eau des ruisseaux. Oui, c’est tout à fait incongru et paradoxal. Pourtant, ses techniques sont innovantes. Voici pourquoi.

Publicité

Par Pierre Schneidermann, publié le 15/06/2018

Copié

Pour vous :