Comment la mode peut-elle encore faire des gaffes aussi grossières ?

Les plus grandes firmes mondiales, telles que Zara, Mango et Urban Outfitters, pour ne citer qu'elles, ont déjà créé de nombreuses polémiques et pourtant la mode ne cesse de nous surprendre de jour en jour par des créations toujours plus incongrues, et parfois même choquantes. 

Les gaffes ne cessent de s'enchaîner dans la sphère de la mode. D'un pull contenant des éclaboussures de sang aux T-shirts, chemises et écharpes nous rappelant les vêtements des camps de concentration, la mode continue de nous choquer, et pas pour le meilleur.

Lorsque le luxe est vraiment "too much" 

Dernièrement, plusieurs pièces ont attiré notre attention. Tout d'abord, Dior et son T-shirt blanc à message féministe. C'est bien de s'engager et de défendre des causes, mais à quel prix ? Comment est-ce qu'un basique T-shirt blanc avec une inscription peut-il s'élever au prix de 550 euros ? Apparemment, ça n'a pas l'air de choquer grand monde dans la sphère mode... L'important c'est le geste, non ?

Publicité


Il y a aussi PRPS, la marque de luxe spécialisée dans le jean qui a tout récemment dévoilé sa nouvelle création "Barracuda". Un jean au concept, on ne peut le nier, très original. En effet, c'est couvert de fausse boue que le mannequin arbore virilement le nouveau jean proposé par la marque de luxe, et ce pour la modique somme de 390 euros... Si vous aimez l'idée, on vous fait part de notre petite astuce du jour pour économiser 390 euros  : se rouler directement dans la boue lors d'un week-end champêtre, l'effet est garanti et encore plus réaliste !


La marque de luxe Balenciaga a elle aussi essuyé de nombreuses critiques après avoir mis en vente son sac à 1695 euros : le "Carry Shopper L". Ce sac en agneau, par sa forme et sa couleur bleu sulfate évoque immédiatement l'iconique "Frakta" : le sac de courses Ikea à 80 centimes. Le géant suédois a fait fureur en se moquant ouvertement du nouveau sac Balenciaga.

Publicité

Quand la mode dépasse les limites

Une fois de plus, les deux designers de la marque de luxe italienne Dolce & Gabbana, ont eux aussi récemment affolé le Web, et ce pour de bonnes raisons. En effet, Stefano Gabbana révélait très fièrement sur son compte Instagram la nouvelle sneaker réalisée en collaboration avec l'artiste Kawamura Jumpei. Une sneaker sur laquelle était affichée le message "Mince et magnifique". Des écrits vivement critiqués par les médias auxquels Stefano Gabbana a répondu avec insolence "Chérie, tu préfères être grosse et pleine de cholestérol ? Je pense que tu as un problème". Un message et une réponse plutôt mal venus et relativement dérangeants dans une société où on essaie de briser, tant bien que mal, les canons d'une certaine beauté, en diversifiant petit à petit les profils dans les défilés et les campagnes de mode.

Parfois ridicule, parfois insultante, la mode semble constamment puiser son inspiration dans la culture mainstream en la réinterprétant à sa manière. Cependant, elle a beau provoquer le scandale et être souvent critiquée et tournée en dérision, elle continuera encore à être excessive, mais jusqu'où ira-t-elle ? La question peut se poser.

Publicité

Par Manon Baeza, publié le 01/05/2017

Pour vous :