"Comme une fille" : une publicité comme on devrait en faire plus

Avec sa nouvelle campagne de publicité, "Comme une fille", la marque de serviettes hygiéniques Always vise juste en démontant les stéréotypes.

En demandant à des adolescentes, un homme et un petit garçon de "courir comme une fille", "lancer comme une fille", "se battre comme une fille", on se rend bien compte à quel point le "comme une fille" est synonyme de faiblesse, voire de ridicule. Car forcément dans l'imaginaire collectif, une fille ça se bat comme un bébé chat, ça court les bras en l'air, ça se préoccupe de sa coiffure, c'est très maniéré et un peu cruche. Pour faire simple, "on n'a pas de couilles".

Mais en interrogeant des filles âgées d'une dizaine d'années, la différence est flagrante, elles ont confiance en elles, courent vite et bien, font preuve de détermination... Tout le propos est ici de montrer que c'est à l'adolescence que les femmes perdent confiance en elles, lors de la puberté, et surtout que l'expression "Comme une fille" n'est pas une insulte. Pour une fois, on ne s'attaque pas seulement à la vision que les hommes ont des femmes, mais aussi à la vision qu'elles ont sur elles-mêmes.

Si le message est clairement orienté (on rappelle quand même qu'il s'agit d'une publicité pour la marque Always, donc que le but est de donner une bonne image de la marque), on ne peut qu'apprécier la conclusion de la vidéo : "Faisons en sorte que "Comme une fille" soit synonyme d'extraordinaire." La pub a misé sur le féminisme et ça marche !

Par Anaïs Chatellier, publié le 27/06/2014