AccueilÉDITO

Combien d'adultes exercent le métier de leurs rêves d'enfant ?

Publié le

par Jeanne Pouget

Une étude récente a comparé les carrières de 2 000 adultes… avec leurs rêves d'enfant. Alors, quand tu seras grand, tu seras quoi ? 

© Tobis Film

Combien d'entre nous sont vraiment devenus président, footballeur, astronaute, danseuse, vétérinaire, archéologue ? Une étude menée par un organisme scolaire américain s'est penchée sur la question en comparant les professions de 2 000 adultes avec ce qu'ils voulaient faire quand ils étaient enfants. Malheureusement (ou pas), les résultats montrent que la plupart des gens interrogés n'exercent finalement pas le métier dont ils rêvaient quand ils étaient petits.

Seuls 22 % ont réalisé leur rêve

À la question "Exercez-vous actuellement le travail dont vous rêviez enfant ?", 22 % des personnes interrogées répondent par l'affirmative tandis que 78 % reconnaissent ne pas exercer un métier en accord avec leurs premières aspirations. Et parmi les chanceux qui exercent effectivement le job dont ils rêvaient, 88% s'en disent satisfaits, contre 70 % pour les autres. En somme, ces résultats tendent à montrer que nous avons plus de chances d'être épanouis professionnellement en travaillant dans le domaine qui nous faisait rêver dans nos jeunes années. Néanmoins, cela n'est pas radical non plus, et la satisfaction au travail peut tout à fait aussi se trouver dans un métier différent de celui dont nous rêvions lorsque nous étions petits.

Les rêves de carrière varient selon l'âge

L'étude s'est aussi amusée à comparer l'évolution des aspirations professionnelle selon les niveaux scolaires. Ainsi, les élèves du primaire souhaitent devenir sportif, professeur ou vétérinaire. Tandis que les élèves du collège préfèrent devenir scientifique, puis sportif ou professeur. Au lycée enfin, cela devient plus sérieux puisque les jeunes préféreraient devenir écrivain, ingénieur ou scientifique. Ainsi, plus nous avançons dans notre parcours scolaire, plus la raison semble prendre le pas sur nos envies initiales.

Cette comparaison selon les âges montre également que si les tout-petits (1 à 3 ans) rêvent principalement de devenir danseur, les jeunes enfants (4 à 7 ans) disent majoritairement vouloir être astronaute, alors qu'à l'âge de raison (8 à 11 ans) ils s'imaginent en scientifique, puis en ingénieur à l'adolescence avant de finalement souhaiter devenir enseignant à l'âge adulte.

Mais en définitive, l'étude montre qu'il ne faut pas trop s'évertuer à chercher de la cohérence entre nos rêves et la réalité : certains voulaient être professeur et sont devenus des scientifiques, des sportifs ont embrassé la médecine, des aspirants vétérinaires sont désormais profs (et inversement) et beaucoup de futurs astronautes sont désormais des artistes…

À voir aussi sur konbini :