À savoir que le rejet total des cookies rend certains sites inutilisables, comme ceux vous demandant de remplir un panier d’achat. (Crédit image : Wikipedia)

La CNIL veut encadrer les "cookies"

Ce sont les cookies qui transmettent vos informations de navigation Internet vers d'autres sites. Aujourd'hui, la CNIL rappelle que les sites qui les utilisent sont tenus d'avertir les internautes et promet de serrer la vis. Mais avant de se fâcher tout rouge, la commission préfère commencer par quelques rappels et de la prévention auprès des usagers.

À savoir que le rejet total des cookies rend certains sites inutilisables, comme ceux vous demandant de remplir un panier d'achat. (Crédit image : Wikipedia)

Ce n'est plus un secret pour grand monde : vos visites, clics, partages et autres actions sur Internet sont susceptibles de vous identifier. Votre ordinateur, alors reconnu, verra l'apparition de publicités correspondant aux sites sur lesquels vous vous êtes rendus. Ce phénomène est la conséquence de l'analyse de vos données de navigation, rendu possible par les cookies informatiques.

Publicité

Une publicité récurrente vous propose des vélos et autres articles de cyclisme ? Sûrement vous êtes-vous rendu au préalable sur une plateforme d'achat d'articles sportifs et vous êtes-vous intéressé aux vélos. Tout simplement. C'est grâce aux fameux cookies que vous avez pu être identifié comme amateur de cyclisme (et potentiel consommateur). Les cookies vous tracent et vous ciblent en suivant vos recherches précédentes.

Aujourd'hui, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) les tient dans son collimateur. Une "recommandation" de la commission publiée au Journal Officiel s'inquiète de l'usage généralisé autour des cookies et rappelle : "La réglementation prévoit que l’internaute doit être informé et consentir préalablement au dépôt de certains cookies".

"Recueil du consentement de l'internaute"

Sont ciblés en particulier les régies publicitaires, réseaux sociaux, mais aussi les éditeurs de sites, de systèmes d'exploitation, d'applications. Cette "recommandation" repose pourtant bien sur des bases légales : le recueil du consentement de l'internaute "s'impose afin de se mettre en conformité avec la loi informatique et libertés", selon nos confrères du Journal du Geek.

Publicité

C'est exact : la loi imposerait normalement l'obligation de l'information aux internautes et pose le principe de leur consentement au préalable. Problème : personne, ou presque, ne vous avertit des cookies qui s'installent dans votre ordinateur.

La présidente de la CNIL, Isabelle Falque-Pierrotin, explique : "Nous ne voulons pas nous limiter à donner un avis juridique mais fournir un ensemble d’outils opérationnels pour aider les professionnels à respecter la loi". Par ailleurs, la commission sera bientôt en mesure de fournir aux professionnels des "bouts de code" afin que ceux-ci puissent afficher un message signalant à l'internaute que le site en question fait usage de cookies.

Sanctions financières en vue ?

Face à des sites Internet hors-la-loi, l'action immédiate de la CNIL est encore loin de l'attaque en règle. Pourtant, Madame Falque-Pierrotin précise : "potentiellement, l’arsenal de sanctions financières ou de mises en demeure de la CNIL peut être activé". Des menaces qui ne résonnent pas avec toute l'autorité dont elles devraient témoigner.

Publicité

Pour l'instant, ce ne sont pas les propriétaires de sites incriminés qui sont les premiers ciblés, mais bien les internautes avec une vidéo spécialement réalisée pour l'occasion. À valeur pédagogique, elle explique à tout un chacun ce qu'est un cookie, ce qu'il fait et comment s'en préserver.


Publicité

[Tutoriel] Tout savoir sur les cookies ! par cnil

 

Mais ce n'est pas tout : mardi, la CNIL a lancé l'appli Cookieviz, qui permet à tout internaute de "visualiser en temps réels le dépôt et la lecture des cookies lors d’une navigation". Et ainsi de prendre conscience de toutes les données personnelles envoyées à chaque visite d'un site Internet. L'outil est téléchargeable gratuitement.

Par Théo Chapuis, publié le 18/12/2013

Copié

Pour vous :