AccueilÉDITO

Un clown fait flipper toute une ville américaine en se baladant la nuit

Publié le

par Arthur Cios

Nope nope nope, so much nope (© Gags – The Green Bay Clown / Facebook)

Coulrophobes s'abstenir.

Nope, nope, nope, so much nope (© Gags — The Green Bay Clown, via Facebook)

Green Bay est une charmante ville américaine, plutôt modeste, du nord-est du Wisconsin. Cette ville est connue pour l'équipe de football américain des Packers, son surnom de "Baie des Puants", ainsi que pour avoir donné naissance à Zack Snyder. Plus récemment, Green Bay a fait parler d'elle pour son horrible clown qui erre la nuit dans ses rues, depuis quelques jours. OUI, OUI, UN CLOWN — et pas du genre gentil et rigolo.

Comme le rapporte Mashable, le bonhomme a été pris en flagrant délit de promenade nocturne en costume, dans la nuit du 1er au 2 août, avec quatre ballons noirs gonflés à l'hélium dans la main droite. Assez rapidement, une page Facebook a été créée et les habitants ont commencé, assez logiquement, à baliser. Une traque a même été lancée, mais elle s'est avérée infructueuse pour l'instant.

De nombreux médias américains ont repris l'information, dans l'espoir de comprendre le fond de l'affaire. Sauf que la police de Green Bay, qui a reçu plusieurs coups de fil ce soir-là, ne peut rien faire contre le monstre, comme l'explique le capitaine Kevin Warych à NBC 26, une chaîne d'information locale :

"Une personne peut marcher sur un trottoir habillée comme elle veut, tant qu’elle est dans un endroit où elle a légalement le droit d’être et qui n’a pas d’horaire de fermeture, comme un parc."

Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il y a deux ans déjà, on vous parlait du clown de Wasco, qui se baladait tranquillement dans cette ville de Californie. Encore avant, une ville d'Angleterre était victime d'une situation similaire. Et ce n'est pas près de s'arrêter.

Qu'il s'agisse d'un très mauvais souvenir d'enfance d'un cirque foireux, de Ça ou plus récemment de American Horror Story, une grande partie de la population mondiale n'aime pas trop les clowns, voire en a la phobie. Et avec le nouveau film adapté du livre de Stephen King évoqué ci-dessus, on risque d'être encore servi pendant de nombreux mois avec des histoires de ce genre.

À voir aussi sur konbini :