AccueilÉDITO

Après Cityscoot, Bosch lance sa flotte de scooters électriques dans Paris

Publié le

par Thibault Prévost

Alors que la start-up Cityscoot vient d’arriver dans la capitale, l’allemand Bosch va déployer à son tour 600 scooters en location libre dès cet été.

Au moins, les Parisiens ne manqueront pas de choix quand il s’agira de mobilité urbaine : après Cityscoot et son millier de deux-roues électriques blancs et bleus disséminés dans la capitale depuis l’été dernier, c’est le constructeur allemand Bosch qui vient briser le monopole de la start-up française en annonçant le déploiement de 600 scooters dès la fin du mois de juillet. Ornés du logo Coup, ses scooters seront eux peints en noir et vert mais pour le reste, le fonctionnement du service sera identique à celui de l’entreprise française.

Si vous êtes Parisien, vous connaissez donc le topo : que ce soit chez Cityscoot ou Coup, vous aurez la possibilité de louer un scooter sans abonnement, sans argent ni point de location, rien qu’en utilisant une application. Elle permet non seulement de réserver une machine, de payer la location (4 euros la première demi-heure puis 1 euro toutes les dix minutes) mais aussi - et surtout - de trouver ces foutus scooters, puisque le principe est de le laisser traîner là où vous avez fini de l’utiliser. Contrairement au Velib', il n’y a donc pas de ramassage nocturne et de remplissage des stations : les scooters électriques vivent leur vie en plein air, libres de gambader où ils le souhaitent à Paris, dans la petite ceinture voire même, pour les plus aventureux, dans les steppes exotiques de l’Île-de-France.

Côté bécane, Bosch a choisi le modèle EV Smartscooter de l’entreprise taïwanaise Gogoro, comme à Berlin où Coup en a désormais un bon millier de déployés. Rien de particulièrement notable sur le modèle excepté son système de batterie échangeable : à Taipei, l’entreprise a placé des "GoStations" dans toute la ville, où les utilisateurs peuvent échanger leur batterie en rade contre une autre totalement rechargée, sans avoir à attendre que la leur regagne du jus. Difficile de savoir si Bosch va conserver le système où, comme Cityscoot, laisser à ses équipes le soin de recharger les machines durant la nuit. Avec ces 600 nouveaux scooters, Paris est désormais riche d’une flottille de 1 600 deux-roues électriques en location… et bientôt plus, puisque Cityscoot a déjà annoncé son intention d’en lâcher 1 500 de plus dans les rues parisiennes d’ici l’été prochain.

À voir aussi sur konbini :