Un gigantesque circuit souterrain de karting va ouvrir à Paris

Cette configuration atypique sera une première mondiale !

© UrbanKart Paris

Un circuit géant bourré de technologies

Février 2017. La Mairie de Paris et les collectivités de la Seine-Saint-Denis lancent un appel à projets : "Paris Terrain de Jeu" (les quatre projets retenus sont ici). Parmi les lieux mis à disposition qui pourraient être reconvertis, un parking souterrain de 12 000 m² réparti sur deux niveaux. Problème : il n’y a que deux mètres de hauteur sous plafond.

Publicité

Loïc Morvan, directeur associé de l’agence Eko, spécialisée dans l’événementiel responsable, tombe par hasard sur l’appel à projets. Il cogite. Comment faire du sport avec seulement deux mètres sous plafond ? Pourquoi ne pas tenter un gros coup en créant un circuit de karting électrique géant et bourré de technologie en plein Paris ?

Une première mondiale

Les circuits de karting, on connaît déjà, il y en à foison en France. Le karting électrique n’est pas nouveau non plus : une trentaine de circuits plus ou moins folkloriques maillent le territoire. En revanche, aux dires des porteurs du projet, leur UrbanKart Paris sera une première mondiale pour deux raisons : il sera installé à l’intérieur d’une mégalopole (d’habitude, les circuits de karting sont excentrés), et il sera souterrain.

Tracé provisoire du circuit du second étage © UrbanKart Paris

Publicité

Vision futuriste

UrbanKart Paris a prévu d’acquérir deux séries de 14 karts électriques. Les véhicules fonctionneront en alternance : ceux qui ne sont pas en piste seront rechargés. On peut également s’attendre à une grosse ambiance chiadée : décors inspirés des jeux Mario Kart, Wipeout et Trackmania, projections vidéo délurées sur les murs, système de niveaux à débloquer, ambiance sonore personnalisée. Bref, beaucoup de chances que cela ressemble à un karting du futur.

Eko vient d’ailleurs de lancer une campagne de crowdfunding. Objectif : récolter 60 000 €. Cette petite partie du budget total permettrait, d’une part, d’ajouter des fonctions sympas sur les karts en cours de commande, d’autre part, de créer une communauté de fidèles dont l’enthousiasme pourrait rassurer les banques, finalement très peu expertes en karting sous-terrain électrique.

Mobilités urbaines

Outre le divertissement, UrbanKart entend jouer un rôle dans l’écosystème de la mobilité urbaine de demain. Hors périodes d’ouverture, le lieu pourrait accueillir les groupes scolaires pour parler prévention routière et faire connaissance avec les nouveaux véhicules électriques (trottinettes, skates, etc.). UrbanKart pourrait aussi prêter ses pistes aux étudiant.e.s des écoles d’ingénieur voisines (Arts et Métiers, ESTACA) ou aux start-up de la Station F désireux.ses de tester leurs créatures mobiles.

Publicité

Aperçu du parking (c) UrbanKart Partis

Eût-il fallu écrire cet article au conditionnel ou à l’indicatif ? UrbanKart Paris a déjà obtenu les autorisations de la Mairie. Restent désormais celles de la Préfecture de Police, plus longues et compliquées à obtenir, qui permettent de s’assurer que le public sera reçu avec des conditions conformes aux normes. On nous rassure au téléphone : la dernière salve de réunions avec les architectes a été fructueuse.

"À ce jour, je dirais qu’on a 97 % de chances que ça se réalise", nous assure Loïc Morvan. Nous avons donc pris des libertés dans cet article et opté pour un indicatif optimiste. Si tout se passe bien, l’UrbanKart ouvrira ses portes en 2019.

Publicité

Voici la vidéo de présentation du projet :

Par Pierre Schneidermann, publié le 28/06/2018

Copié

Pour vous :