AccueilÉDITO

Aux États-Unis, les salles de ciné pourraient s'adapter aux accros du smartphone

Publié le

par Juliette Geenens

Des cinémas autorisant l'utilisation des smartphones pourraient voir le jour afin de répondre aux attentes supposées des jeunes.

Il va falloir se concentrer…

Pour le respect de tous, quand l'on va au cinéma, il est recommandé – non, obligatoire ! – de couper son portable avant le début du film. Parce qu'à moins d'être extrêmement accro, ou juste très malpoli, vous devez savoir que la lumière et le son de votre smartphone sont susceptibles de déranger le reste des personnes présentes dans la salle.

Cela ressemble à une simple question de bon sens. Pourtant, la chaîne de cinéma américaine AMC semble avoir trouvé un prétexte pour contourner cette règle de bienséance : celui de conquérir un nouveau public. En effet, son nouveau PDG, nommé en janvier, Adam Aron, pense qu'il est impossible pour les "millenials" (la génération bénie née à partir de la fin des années 1990) d'éteindre leur iPhone 6S pendant plus d'une heure et demie pour regarder un film. Interrogé par Variety, qui lui a dédié un article mercredi 13 avril, Adam Aron déclare :

"Quand vous dites à un jeune de 22 ans d’éteindre son téléphone, de ne pas ruiner le film, il entend 'merci de bien vouloir couper votre avant-bras gauche'. Vous ne pouvez pas dire à quelqu’un de 22 ans d’éteindre son téléphone mobile. Ce n’est pas comme ça qu’ils vivent leur vie."

De ce postulat, Adam Aron, qui a la soixantaine, espère mettre au point dans un avenir proche une nouvelle façon d'aller au cinéma, qui parlerait plus aux jeunes, à leur téléphone et à leur précieuse 4G.

"Nous devons remodeler notre produit concrètement pour que les 'millenials' aillent dans les salles de cinéma avec le même degré d’intensité que la génération des baby boomers."

Des espaces "texting free"

Pour ce faire, le nouveau directeur d'AMC Entertainment a déjà plusieurs idées en tête : des box dans lesquels il serait autorisé d'envoyer des SMS, la possibilité d'utiliser son portable durant certaines séances ou encore proposer des salles réservées aux jeunes. Et pourquoi pas des selfies et des stories Snapchat en direct ?

Ainsi, selon le patron d'AMC, tous les adolescents et jeunes adultes seraient parfaitement incapables de se déconnecter le temps d'un film. Soit. Adam Aron imagine la génération actuelle complètement dépendante de son téléphone, de sa connexion wifi et d'Internet. Certes, tous ces éléments font partie de la vie et du confort des "millenials". Mais mettre son mobile en mode avion pendant deux heures constituerait un effort inconcevable pour la majorité des jeunes ? Le doute est permis.

À voir aussi sur konbini :