Le premier cinéma en réalité virtuelle d'Europe ouvre à Amsterdam

La première salle de cinéma sans écran d'Europe a ouvert cette semaine dans la capitale des Pays-Bas. Au programme : casques de réalité virtuelle et sièges pivotants.

the-vr-cinema-opening-amsterdam-15-930x601-e1457471505185

Voilà, on y est. Dans quelques années, l'expression "se faire une toile" aura définitivement perdu tout son sens et le cinéma, désormais estampillé "réalité virtuelle", se sera pour de bon affranchi de la technique de l'écran et de projecteur (mais pas du projectionniste), déjà en vogue à l'époque des frères Lumière. Avec l'inauguration, cette semaine, de la première salle de cinéma en réalité virtuelle européenne à Amsterdam, les salles obscures – encore une expression vouée à disparaître – voient enfin accoster la révolution technique attendue avec angoisse et curiosité depuis tant d'années.

Publicité

&Samhoud Media, la société derrière ce "VR Cinema" batave, a passé l'année 2015 à trimballer son cirque technologique dans toutes les villes d'Europe. Et le public s'est pressé sous le chapiteau, prêt à s'esbaudir devant la sorcellerie contenue dans le casque Samsung Gear. Aujourd'hui, la phase de bêta test est terminée, et &Samhoud Media compte bien faire fleurir ses cinémas dans les grandes capitales européennes. Tout est prêt : les casques, la paire d'écouteurs Sennheiser, les sièges pivotants pour pouvoir se décrocher le cou pendant le film... Bon, il ne manque que les films, en fait.

La technologie est là, il ne manque que… des films

Le véritable souci de ces cinés d'un nouveau genre est là : bien qu'en pleine ébullition, le monde du cinéma en réalité virtuelle est encore protozoaire, et les studios de productions dédiés se comptent sur les doigts d'une main gantée de capteurs. Mark Zuckerberg peut clamer haut et fort que plus d'un million d'heures de vidéos ont été vues sur les écrans du Gear et parader en seigneur orwellien à travers des rangées d'adultes coiffés d'un écran, cela ne change rien : les outils sont là, les créateurs se font encore attendre.

Publicité

Qu'offre donc, alors, le cinéma d'Amsterdam ? Pour 12, 50 euros, selon Venturebeat, vous aurez droit à une suite de vidéos totalisant 35 minutes d'expérience immersive. Ben quoi ? Vous croyez qu'ils sont donnés, les casques ?

Par Thibault Prévost, publié le 09/03/2016

Pour vous :