AccueilÉDITO

Chris Dancy ou l'homme "le plus connecté du monde"

Publié le

par Constance Bloch

Si vous pensiez déjà passer beaucoup trop de temps à consulter l'écran de votre smartphone, soyez rassuré. Vous êtes bien loin de Chris Dancy, connu pour être l'homme "le plus connecté du monde", suivi en permanence par des centaines de systèmes de données.

On aurait pu croire à une mauvaise blague ou à un article du Gorafi. Mais Chris Dancy est bel et bien connu sur le web pour être l'homme "le plus connecté du monde". A 45 ans, cet employé de l'entreprise d'informatique américaine BMC Software dit avoir en permanence entre 300 et 700 systèmes de données qui lui donnent des indications en temps réel sur sa vie.

Ses poignets sont recouverts d'une variété de technologies, de la montre intelligente aux bracelets électroniques de fitness, et son sommeil est en permanence contrôlé par une lanière sensorielle placée dans son lit, qui mesure ses respirations, ses ronflements et les battements de son coeur.

Il calcule aussi les calories qu'il ingère, la durée exacte de ses trajets ou le nombre de minutes qu'il passe sur les réseaux sociaux. Dancy pousse l'ultra-contrôle jusqu'à son chien, auquel il a acheté un collier muni de capteurs sensoriels et capable de rendre compte de son activité physique et de ses besoins en temps réel.

Ce mode de vie, que la plupart d'entre nous considérerions comme délirant ou au mieux extrêmement bizarre, Dancy préfère le qualifier de "motivant". Il raconte à Mashable :  

J'ai commencé il y a cinq ans lorsque j'ai remarqué que mon médecin avait du mal à mettre à jour mon dossier médical. A ce moment-là, j'ai commencé à m'inquiéter au sujet de mon travail et de mes données enregistrées en ligne, et au fait qu'elles pourraient se perdre un jour en cas de shutdown [...] j'ai donc commencé à chercher d'autres moyens pour collecter mes données. 

Chris Dancy raconte qu'être en permanence connecté lui a permis de mieux comprendre son corps et sa manière de vivre. Par ailleurs, il y a quelques années, l'homme était en surpoids, une chose qui l'a très certainement motivé dans ce nouveau choix de vie :

J'ai perdu 45 kilos et j'ai appris à méditer. Je suis aussi beaucoup plus en phase avec ma vie et je m'ajuste mieux à mon environnement. J'ai déjà pris de nouvelles habitudes grâces aux données que je collecte.

L'homme du futur ?

Pour présenter son mode de vie - et se faire de la pub, Dancy est même allé jusqu'à élaborer une vidéo promo assez surréaliste et aux faux-airs de Minority Report.

De temps à autre, Dancy s'autorise tout de même des jours semi-déconnectés :

Je prends des jours-off où je n'utilise que des petits trackeurs de données, je prends les plus facilement portables. J'ai tellement de système qui traquent mes actions de manière automatique que c'est difficile de vraiment déconnecter.

Alors que les technologies dites "intelligentes" sont de plus en plus présentes dans nos vies, le cas de Chris Dancy est très extrême : non seulement il mesure et enregistre tout, mais il rentre aussi minutieusement les données de son travail dans un calendrier Google, ce qui selon lui, lui permet une productivité maximale.

Son mode de vie ne semble laisser aucune place à la spontanéité. Cependant, Dancy pense que tout le monde devrait intégrer des technologies intelligentes à sa vie, et partager ses informations personnelles afin de mieux se connaitre et améliorer ses performances, notamment professionnelles.

En se créant le personnage d'homme "le plus connecté du monde", Dancy a surtout trouvé un moyen de faire parler de lui et de sortir de l'anonymat. A vouloir tout contrôler, il se retrouve pourtant esclave de ces technologies et inexorablement déshumanisé.

À voir aussi sur konbini :