Détruire le "chinglish", bientôt la fin des traductions automatiques hilarantes en Chine

En plein développement touristique, le gouvernement chinois aimerait empêcher l’image nocive que lui cause le "chinglish", ces traductions douteuses du chinois à l’anglais qui ornent panneaux de circulation, enseignes de magasins et menus de restaurants.

22525114841_527fc0cb93_o

© Sonja Laukkanen/Flickr

Ah la Chine et ses traductions approximatives… Nombreux sont les panneaux de signalisation, les menus de restaurants et les enseignes dont la traduction du chinois à l’anglais laisse à désirer. Des toilettes pour handicapés appelées "toilettes des hommes déformés" ou encore un chantier en cours désigné par "érection en cours"… Si cet assemblage approximatif des mots suscite l’hilarité de beaucoup, il en devient si commun qu’il a un nom : le "chinglish".

Publicité

Les traductions chinoises moquées de tous sur Internet grâce à la multitude de photos capturant des transpositions douteuses poussent la Chine à tenter de mettre fin à cette mascarade. D’autant que l’anglais exprime parfois l’inverse de ce qui est dit en chinois. D’après le South China Morning Post, la Chine en plein développement touristique a donc annoncé une standardisation des traductions, dictée par les "premières normes nationales sur l’utilisation de l’anglais dans les zones de service public".

L’idée ? Améliorer l’image internationale du pays. À partir du 1er décembre prochain, adieu donc aux logiciels de traduction automatique qui font des ravages. Ces directives concerneront les transports, le tourisme, le divertissement, le sport et l’éducation. En attendant, il sera toujours possible de se délecter de ces pépites.

4263575686_b8bfc174e3_o

©Allen Watkin/Flickr

Publicité

2683635292_2614b00f10_o

©Floimages/Flickr

284662117_7a44bd9f9a_o

©Mattsiwen/Flickr

98624927_e96bd0ea70_o

©Nick in China/Flickr

Publicité

70761148_1ed0a6c44a_o

©Ming Xia/Flickr

Par Chayma Mehenna, publié le 29/06/2017

Pour vous :